L’opposition: «Péi anba-lao»

Avec le soutien de

Les trois partis de l’opposition ont repris leur réunion, mercredi, après une pause en raison des élections villageoises. Paul Bérenger (MMM), Navin Ramgoolam (PTr) et Xavier-Luc Duval (PMSD) ont tenu une conférence de presse peu après leur rencontre. Arvin Boolell était également présent. Les leaders affirment tous que le pays va mal. «Péi enba-lao», disent-ils. Paul Bérenger qui a présidé la réunion a énuméré une série d’événements qui frappent le pays. «Il y a le speaker et le Premier ministre qui violent la démocratie parlementaire. Il y a l’affaire Angus Road. La mort troublante de Soopramanien Kistnen et celle due la constable Dimple Raghoo. Par la suite, il y a eu le petit Aayan tué par son beau-père sans compter la prolifération de la drogue. Il y a l’état de l’économie qui va empirer», analyse le leader du MMM. Celui-déplore également l’attitude du speaker, Soorojdev Phokeer,qui, selon lui, empêche l’opposition de faire son travail. 

L’ancien Premier ministre, Navin Ramgoolam, ajoute que la situation dans le pays fait peur tout en élaborant sur les sujets évoqués par Paul Bérenger. «Quelqu’un m’a fait parvenir un message de Soopramanien Kistnen qui voulait me voir. On s’est vu une première fois en présence d’un témoin. Il m’a parlé du MSM et de la corruption. Il  m’a promis des documents à notre deuxième rencontre, mais elle n’a jamais eu lieu. Quand je l’ai rencontré, il n’avait pas l’air d’une personne qui avait des problèmes.»  Mort, Soopramanien Kistnen n’a évidemment pas pu lui soumettre la documentation dont il lui avait parlé.

Parlant du scandale Angus Road, Navin Ramgoolam affirme que c’est un sujet qui fait tellement mal à Pravind Jugnauth que le gouvernement a tout fait pour qu’Arvin Boolell ne pose plus de Private Notice Question (PNQ). «Il a tellement peur qu’il ne parle que de Navin Ramgoolam quand on lui pose des questions et il se cache derrière Navin Ramgoolam. Et il m’appelle même Kumar», ironise l’ancien Premier ministre. Arvin Boolell a également évoqué l'affaire Angus Road. «Avec la déclaration de Kailash Trilochun, Pravind Jugnauth ne peut plus se cacher.», Dans notre édition de l’express de mercredi, l'avocat Kailash Trilochun, qui était proche du MSM, a déclaré que Pravind Jugnauth l'avait fait rencontrer Anil Nemchand en 2013. 

Xavier-Luc Duval qui a aussi pris la parole évoquant «un malaise profond dans le pays». Il a d’ailleurs condamné l’attitude de Pravind Jugnauth qui a déclaré au Parlement qu’il y a un lien entre Arvin Boolell et Indira Manrakhan, l’ancienne directrice de l’Economic Crime Office et ex-board member de l’ICAC. «Je suis d’accord avec lui quand il dit qu’il ne faut pas traîner sa famille dans la politique, mais comment lui, il peut parler d’une femme au Parlement sous l’immunité parlementaire alors que cette femme a aussi une famille et qu’elle ne fait pas de politique», déplore-t-il. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x