Elections: la majorité des villages préfère l’opposition

Avec le soutien de
Les rallyes, lundi 23 novembre, comme à Mahébourg, montrent les allégeances

Les rallyes, lundi 23 novembre, comme à Mahébourg, montrent les allégeances

Les partis de l’opposition sont désormais présents dans une majorité des villages, après les élections de dimanche 22 novembre. Toutefois, comme il y aura d’intenses tractations pour désigner les présidents de conseil de district, le MSM devrait se jeter de tout son poids dans cette bataille.

Pamplemousses

Léger avantage au MSM Le conseil de district qui compte dix-huit villages couvrant trois circonscriptions (n°s 4, 5 et 6) sera dirigé par des conseillers pro-MSM fort probablement. Dans les trois grands villages qui ont deux représentants au sein de ce conseil, à savoir Le Hochet, Triolet et Baie-du-Tombeau, le MSM a fait bonne figure. Contrôlant les villages de D’Épinay, Congomah, Trou-aux-Biches et Terre-Rouge, Calebasses, et probablement Pointe-aux-Piments, le nombre de District councillors proches du MSM pourrait s’élever à plus de 12. À Fond-du-Sac, l’équipe du président sortant, Sunaël Purgus, a mordu la poussière face à des candidats pro-PTr. Les Rouges, avec l’appui du MMM, ont placé des élus dans les villages tels que Morcellement St-André, Plaine-des-Papayes, Vale, Pamplemousses, Ville-Bague, Notre-Dame et Arsenal.

Rivière-du-Rempart

Sous l’emprise du PTr Même si le PTr n’a pu faire élire aucun candidat dans la circonscription de Piton-Rivière-du-Rempart lors des dernières élections générales, ce parti a raflé plusieurs sièges dans les villages constituant le conseil de district de Rivière-du-Rempart. À commencer par Rivière-du-Rempart, lui-même, considéré comme un bastion du MSM.

Le PTr a marqué son empreinte à Plaine-des-Roches, Roches-Noires, Amitié, Belle-Vue-Maurel, Petit-Raffray. Et les Rouges, avec l’appui du MMM et du PMSD, ont obtenu plus d’élus à GrandGaube et Poudre-d’Or que le MSM. À Grand-Baie, c’est un groupe apolitique qui a remporté le scrutin. À Cap-Malheureux, une autre équipe apolitique a fait élire quatre conseillers. Subiraj Ellayah, président sortant, a mené son équipe à la victoire à Cottage.

Flacq

Jeu égal entre PTr et MSM Si dans certains grands villages comme Lalmatie, Bon-Accueil, Flacq et dans d’autres comme Laventure, Clémencia, et Camp-de-Masque Pavé, St-Julien d’Hotman, Poste-de-Flacq, Mare-La-Chaux, le MSM a obtenu un maximum d’élus, par contre l’opposition, surtout avec le MMM, a surclassé les orange à Trou-d’Eau-Douce, Bel-Air, Brisée-Verdière, Écroignard, Grande-Retraite et Queen-Victoria. Dans d’autres villages où les équipes étaient constituées de «candidats mixtes» proches du PTr et du MSM, chaque camp revendique la victoire. Les deux partis ont fait jeu égal, même s’il y a une tendance que le PTr aurait remporté plus de sièges, selon certains.

Moka

Le PTr plus fort À St-Pierre et à Moka, ce sont deux équipes proches du PTr qui ont remporté les élections. Et les Rouges ont obtenu plusieurs sièges dans des villages, tels que La Laura-Malenga, Montagne-Blanche, Sébatopol, Dubreuil, L’Avenir, et autres Camp-de-Masque-Pavé. À Providence et Camp-Thorel, ce sont deux équipes pro-MSM qui ont été élues. St-Pierre aura deux représentants au conseil de district, qui sera sans doute sous l’emprise du PTr.

Grand-Port

Rouges surclassent Oranges. On parle d’une razzia du Parti travailliste au district de Grand-Port. Le PTr, avec l’aide du MMM, a sous contrôle Mahébourg, Beau-Vallon, Grand-Bel-Air, Petit-Bel-Air, Plaine-Magnien, Trois Boutiques, Mare-Tabac et Camp-Carol notamment. Même si le MSM a remporté le village de Mare-d’Albert, le PTr a réussi à grignoter quelques sièges. Un fait à signaler est que Nirmal Domah, président sortant de Grand-Port, qui s’est aligné à Plaine-Magnien et qui a été Campaign manager du MSM au no 12 aux dernières élections générales, a été battu.À St-Hilaire, c’est un membre du MMM et candidat battu lors des dernières élections générales a mené son équipe à la victoire.

Rivière-Noire

Un peu plus pro-gouvernement Le village de Richelieu sera géré par des proches du Mouvement socialiste militant, à Petite-Rivière. Mais le groupe soutenu par Alan Ganoo et Anil Gayan, Sun of Petite-Rivière, a mordu la poussière. Il sera sous l’administration du Reform Party qui a obtenu cinq sièges sur neuf disponibles. À Albion, l’ancien député du MSM, Alain Aliphon et Nicole Hack du Parti travailliste n’ont pas été élus. C’est une équipe, dont les membres ont différentes affinités politiques, qui dirigera le conseil du village.

Par ailleurs, le village de Gros-Cailloux reste mauve, après la victoire de Khemraz Ortoo, membre du bureau politique. Le plus grand village de l’Ouest, Bambous, aura deux représentants au conseil de district. L’équipe gagnante est dirigée par un proche du MSM bénéficiant du soutien du député Prakash Ramchurrun.

À Flic-en-Flac et Tamarin, les deux groupes qui ont obtenu la majorité, n’ont aucune affiliation politique. Ils ont battu les proches d’Alan Ganoo. Par contre, à Cascavelle, le ministre a célébré la victoire avec ses proches. Il en a fait de même à Case-Noyale tout comme à La Gaulette.

À Chamarel, plusieurs élus sont des pro-travaillistes. Et à Rivière-Noire, l’équipe qui sera à la tête du conseil du village est proche du MMM. Au Morne, les sept élus, proches des Mauves, ont été parrainés par Alan Ganoo.

Savanne

Le MMM et le PTr aux commandes Dans le district de Savanne, l’accord tacite entre les activistes du MMM et du PTr semble avoir porté ses fruits. À Chemin-Grenier, c’est un groupe proche des Rouges et des Mauves qui a remporté la majorité. Ce village aura deux représentants au conseil de district, tout comme Surinam.

Dans cette localité, l’équipe dirigée par Ravin Jugurnauth, membre du MMM, a obtenu la majorité de sièges. Il faut savoir que sur les 17 villages de ce district, au moins huit sont contrôles par l’opposition, et avec les quatre représentants de Surinam et Chemin-Grenier au sein du conseil de district, la balance penche du côté du MMM/PTr. L’Escalier, Saint-Aubin ou encore Baie-du-Cap sont parmi les villages qui sont mauves et rouges.

Vers une Alliance à Albion

La situation est particulière à Albion. Dans cette localité, il y a eu trois élus proches du Reform Party, quatre du Mouvement Bien-Être Albion et deux de l’Albionnais Avant Tout de Steve Magdeleine, un proche du gouvernement. Pour pouvoir gérer, une équipe doit avoir au minimum cinq élus. D’après les renseignements, le Mouvement BienÊtre Albion fera alliance avec Steve Magdeleine. L’équipe de Roshi Badhain, dont le fils a été élu, pourra également faire une offre au groupe qui a obtenu deux élus.

Publicité
Publicité

Reportages, les potins de campagne, les différents candidats… L’express vous emmène dans les villages en marge des élections du 22 novembre.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x