Décès d’Ayaan: «Je ne pouvais pas rester insensible devant les pleurs de la mère» dit le policier

Avec le soutien de
Moontaj Ally Emambocus a été libéré sous caution.

Moontaj Ally Emambocus a été libéré sous caution.

«C’est dans un moment de faiblesse et sous l’effet de l’émotion que j’ai aidé cette femme. Je ne pouvais pas rester insensible aux pleurs de la mère devant le corps de son enfant.» C’est ce qu’a confié le caporal Mohammad Moontaj Ally Emambocus lors de son interrogatoire, hier, jeudi 19 novembre, aux enquêteurs de la Major Crime Investigation Team (MCIT) aux Casernes centrales. 

Le policier, sur qui pèse une accusation de complot, a également identifié Ashar Sobratee comme celui qu’il a rencontré dans l’enceinte de l’hôpital Jawaharlall Nehru de Rose-Belle, dans la soirée du jeudi 12 décembre. Le jeune homme de 22 ans est accusé d’assassinat du petit Ayaan Ramdoo. 

La parade d’identification a eu lieu aux Casernes centrales. Le caporal Emambocus a soutenu avoir vu le principal suspect en compagnie de Nawsheen Beeharry, 26 ans et mère du petit Ayaan. Il leur a donc donné le numéro de la doctoresse Nesha Soobhug. Cette dernière et la mère du petit ont également été arrêtées. 

La doctoresse Soobhug et le caporal Emambocus ont été libérés sous caution. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x