Décès suspect de Kistnen: qui est Ravi ?

Avec le soutien de
Soopramanien Kistnen devait rencontrer un certain Ravi le jour de sa disparition.

Soopramanien Kistnen devait rencontrer un certain Ravi le jour de sa disparition.

Après la publication de notre enquête, hier, sur le décès de cet entrepreneur, activiste du Mouvement socialiste militant proche de Yogida Sawmynaden, dans des conditions atroces, nous avons reçu certaines informations encore plus troublantes. Et qui confirment un lien avec les désormais fameux appels d’offres, que ce soit pour l’achat de test kits du Covid-19 ou pour le contrat de nettoyage et de désinfection de la State Trading Corporation (STC). Soopramanien Kistnen, via ses sociétés, avait répondu aux deux appels d’offres mais n’avait pas été retenu. 

Il semble donc qu’après qu’au moins qu’un de ces contrats a été octroyé à Techno-World Co Ltd de Vinay Appanah, un arrangement aurait été trouvé avec Soopramanien Kistnen pour le dédommager, à hauteur de Rs 5 millions. Les protagonistes seraient arrivés à cet accord après que Soopramanien Kistnen a menacé de tout déballer à l’Independent Commission against Corruption (ICAC). Ainsi, les paiements se faisaient par tranches et Kistnen aurait ainsi touché quelques tranches dont on ignore pour le moment le montant exact. Le vendredi de sa disparition (le 16 octobre) il devait rencontrer un certain Ravi, qui allait lui remettre la somme convenue. Ce Ravi, Kistnen l’avait déjà rencontré la veille, c’est-à-dire jeudi, et il l’a décrit à un de ses amis. 

Le vendredi fatidique, il échange plusieurs messages avec cet ami, dans lesquels Kistnen dit qu’il attend le fameux Ravi. Vers 13 h 30, quand ce dernier arrive, Kistnen l’annonce à son interlocuteur au téléphone. Ce sera son dernier message. Kistnen avait aussi précisé qu’il attendait une somme de Rs 150 000 de Ravi. De tels montants et certains mêmes plus élevés, Kistnen en aurait reçus en plusieurs occasions. Quand il recevait ces sommes, l’entrepreneur signait en contrepartie un reçu pour des travaux qu’il… n’avait pas effectués, selon cet ami. Bref, des fausses factures pour justifier le paiement pour des travaux fictifs. Tout comme pour ce qui semble être de fausses factures pour le barrage qu’on lui faisait faire à Pomponette. 

Selon des proches de Kistnen, on remettait, par personne interposée, ces sommes d’argent à Soopramanien Kistnen pour «compenser ce dernier de la ‘perte’ de ces contrats ou alors pour acheter son silence». 

Pour confirmer tout cela, nous avons contacté la personne concernée. Celui qui nous a répondu d’un numéro de portable de la société n’a d’abord pas voulu décliner son identité pour ensuite nous dire qu’il est le comptable. Quand cette personne a appris que c’est l’express qui voulait parler au directeur, il a lâché : «Li pa interese pou koz ar ou», avant de nous raccrocher au nez. 

Quant à la STC, qui aurait alloué le contrat de nettoyage à Techno-World, dont le directeur est le beau-frère de Vinay Appanah, Jonathan Ramasamy, nous a demandé d’adresser un mèl à la STC. Ce que nous avons fait. En retour, nous avons reçu un appel d’un certain Ragaven qui a voulu nous donner des explications par téléphone. Nous avons insisté pour avoir une réponse écrite par retour mail. Ragaven nous a promis de le faire aussitôt mais nous n’avons rien reçu depuis son appel, il y a deux jours. Quand nous avons envoyé un rappel à la STC, nous avons reçu une alerte nous disant que notre message n’est pas arrivé à destination. Pourtant, le premier est bien parti et a été lu. 

Pour rappel, le corps de Soopramanien Kistnen a été retrouvé partiellement calciné dans un champ de cannes à Telfair, Moka, le 18 octobre. La victime était connue comme très proche de Yogida Sawmynaden qui lui avait fait participer aux appels d’offres pour la fourniture d’équipements médicaux entre autres. Les proches de Kistnen soupçonnent un assassinat, alors que la police privilégie la thèse du suicide.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x