Gestion des déchets solides: la première déchetterie opérationnelle à La Chaumière

Avec le soutien de

«Inn ariv les pou aret gaspiy saleté. Nous considérons une économie circulaire comme une matière première pour la production d’autres produits.» Propos du ministre de l’Environnement Kavy Ramano, ce mercredi 18 novembre. Il procédait au lancement de la première déchetterie de Maurice à La Chaumière. 

Le ministre a indiqué qu’environ 540 000 tonnes de déchets sont enfouies à Mare-Chicose chaque année. 50 à 60 % peuvent être compostés et 30 % peuvent être recyclés. Selon lui, Mare-Chicose est devenu un point de saturation d’où l’importance de passer d’une économie linéaire à une économie circulaire. Les déchets encom-brants notamment réfrigérateurs, machines à laver ou encore les matelas qui ne sont pas collectés par les collectivités locales seront transférés à la déchetterie. 

Kavy Ramano a aussi annoncé que des sanctions plus sévères seront appliquées contre ceux qui pratiquent l’illegal dumping. Une série de pénalités sera mise en place pour le déversement de déchets illégaux.

Par ailleurs, cinq autres déchetteries seront aménagées dans les Transfer Stations. Les prochaines régions concernées sont La Laura, suivi de La Brasserie. Le ministère de l’Environnement est en négociation avec le ministère des Terres et du logement pour l’acquisition de terrains afin d’aménager sept autres déchetteries. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x