97 % des travaux complétés, l’Ébène Park bientôt ouvert

Avec le soutien de
Les rangées de palmiers récemment plantées accueilleront bientôt les nombreux adeptes des sports de plein air

Les rangées de palmiers récemment plantés accueilleront bientôt les nombreux adeptes de sports de plein air

Dans quelques jours, celles et ceux en quête d’activités nouvelles pourront profiter d’un espace de plus de 8 arpents, situé à proximité de la cybercité d’Ébène. Abritant un parcours de santé de plus de 800 mètres de long et un espace de jeux, le lieu se veut adapté aux besoins de chacun, enfants et adultes.

Les travaux tirent à leur fin. L’Ébène Recreational Park, dont le nom est fièrement affiché sur la façade de l’entrée, devrait bientôt accueillir ses premiers joggers. Selon le ministre du Transport et du métro léger, Alan Ganoo, 97 % des travaux ont été complétés à ce jour. Il affirme que la Road Development Authority travaille actuellement sur l’aménagement d’une aire de stationnement qui pourra accommoder 45 véhicules. Ensuite, selon Alan Ganoo, c’est le Premier ministre qui procédera à l’ouverture officielle. Quand aux modalités des opérations, elles sont toujours en discussion.

Ce parc récréatif, qui remplace l’ex-Promenade Armand, sacrifié sur l'autel du Metro Express, a pris du temps avant de sortir de terre. Le gouvernement a accordé Rs 100 millions pour son aménagement. Les travaux, qui ont débuté en août 2019, ont été interrompus à cause du confinement lié au Covid-19. Ce n’est qu’en juin de cette année que les travaux ont été repris par le constructeur Sotravic.

Le parc d’Ébène sera doté d’un espace de gym et d’un parcours de santé de 800 mètres. Une pelouse de 12 646 m2 est également prévue. Les enfants pourront s’adonner à une pléiade de jeux, dont le mur d’escalade, le turbo glisse, la plate-forme suspendue, le parcours d’équilibre, la passerelle et le toboggan.

En outre, un amphithéâtre a été aménagé pour accommoder quelque 350 personnes. Et, afin de remplacer les 134 arbres abattus de l’ex-Promenade Roland Armand, 62 000 plantes ont été mises en terre, dont une centaine provenant de Vandermeersch. Ont aussi été plantés 6 000 arbres exotiques, 1 550 arbres endémiques, 240 grands palmiers et 12 600 m² d’herbe.

La politique à l’époque, annoncée par l’ancien ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, était que chaque arbre abattu serait remplacé par trois autres pour chaque projet d’infrastructures. Parmi les arbres qui ont été plantés dans le parc, l’on peut déjà voir des rangées de palmiers.

À l’ouverture, le public découvrira également des plantes endémiques, indigènes, exotiques et des couvre-sol qui seront plantés sur une superficie de 25 515 m2 . Notamment le Bois d’Ébène, le Benjoin, le Bois d’Olive, le Manglier vert, le Bois de natte, le Colofane bâtard, l’Imménée Blanc, le Goyavier fleur, la Casse Jaune, le Jacaranda, l’Ashoka Tree et le Badamier…

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x