Dans la presse du… 25 octobre 1982: l’alliance MMM-PSM reconstituée

Avec le soutien de
Premier entretien de Paul Bérenger à la presse, le 26 octobre 1982, depuis sa réintégration au gouvernement.

Premier entretien de Paul Bérenger à la presse, le 26 octobre 1982, depuis sa réintégration au gouvernement.

«Revirement spectaculaire de la situation : l’alliance MMM/ PSM reconstituée, hier soir». Tel fut le titre principal de l’express du lundi 25 octobre 1982. Ce fut un nouvel épisode à la crise gouvernementale qui avait débuté le mardi 19 octobre par la démission de Paul Bérenger comme ministre des Finances et que le même journal avait qualifié en une de «coup de théâtre». 

Ce 25 octobre 1982, le quotidien rapporta que le Mouvement militant mauricien (MMM) et le Parti socialiste mauricien (PSM) décidèrent, à l’issue de négociations difficiles entreprises durant le week-end, de reprendre la vie commune. Cette décision annula celle arrêtée par les parlementaires du MMM et les membres du bureau politique de ce parti, jeudi soir, après une réunion tenue à l’hôtel du gouvernement. 

En effet, l’express du vendredi 22 octobre raconta que la veille la principale coalition de gouvernement entre le MMM et le PSM, formée le 15 juin 1982, après les élections générales, fut rompue par décision des parlementaires MMM. Ceux-ci, dans un «rebondissement spectaculaire», mirent fin à la crise gouvernementale en expulsant le PSM du gouvernement, ayant conclu que l’origine des dissensions internes rendues publiques par la démission de Paul Bérenger fut le partenaire PSM. 

Toujours est-il qu’après un week-end de négociations ardues, les partenaires se raccommodèrent. Quant à Paul Bérenger, il accepta de réintégrer le Cabinet. 

L’accord intervenu, dimanche 24 octobre, entre les dirigeants du MMM et ceux du PSM fut ratifié par une majorité de parlementaires et des membres du comité central du MMM réunis tard dans la soirée de dimanche au collège Eden, à Rose- Hill. Parmi les points de l’accord, il fut compris que la stratégie économique du gouvernement telle que présentée jusqu’alors par le ministre des Finances ne serait aucunement remise en question par les membres de l’Alliance MMM-PSM-OPR. 

Les négociations menées par les émissaires du parti d’une part et Anerood Jugnauth d’autre part débutèrent le samedi matin. Les émissaires au nombre de sept pour la plupart du temps firent la navette entre la demeure d’Anerood Jugnauth à Vacoas et celle de Paul Bérenger à Quatre-Bornes. Les émissaires furent Jean-Claude de l’Estrac, Ramduth Jaddoo, Rama Poonoosamy, Cassam Uteem, Jayen Cuttaree, Dharmanand Fokeer et Shireen Aumeeruddy-Cziffra. 

Samedi eut également lieu une conférence de presse tenue par sir Seewoosagur Ramgoolam, à sa résidence à la rue Desforges dans la capitale. Soucieux de la situation dans le pays, l’ancien Premier ministre lança un appel aux responsables du MMM et du PSM pour qu’ils s’entendent, en faisant ressortir qu’il fallait faire une distinction entre les responsabilités d’un Premier ministre et celles d’un parti. Il affirma que le chef du gouvernement devait être seul à prendre des décisions même s’il fut parfois souhaitable qu’il consulte les membres de son parti. 

Les consultations entre les émissaires du MMM et le Premier ministre reprirent dimanche matin et durèrent toute la journée. Les parlementaires du MMM et les membres du comité central attendaient depuis 13 h au collège Eden. À 21 h 10, une file de voitures pénétra dans la cour de l’établissement, avec à leur tête celle du ministre Prem Koonjoo. La foule applaudissait à l’arrivée de la voiture de Paul Bérenger. Vers 22 h 45, ce dernier s’adressa à la foule. «Demain matin (lundi), je reprends mes fonctions de ministre des Finances au gouvernement. Je vais de nouveau prêter serment, à 9 h et j’ai déjà pris rendez-vous pour 10 h avec l’équipe de la Banque mondiale qui se trouve au pays. Toute une série de réunions ont été fixées avec les différents ministères. Tous les ministres directement concernés. Ramduth Jaddoo (Education), Jean-Claude de l’Estrac (Affaires étrangères), Kishore Deerpalsingh (Agriculture) ont été avertis.»

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x