Solidarité: atteinte d'un cancer de stade 4, Suchitra William a besoin d'aide

Avec le soutien de
Joel Bernard William fait de son mieux pour le traitement de son épouse, Suchitra, atteinte d'un cancer de stade 4.

Joel Bernard William fait de son mieux pour le traitement de son épouse, Suchitra, atteinte d'un cancer de stade 4.

Suchitra William, 32 ans, est atteinte d'un lymphome. Son cancer est de stade 4, cela veut dire qu’il est généralisé et que son pronostic vital est engagé. Elle doit se rendre à l'hôpital Artemis au Haryana, en Inde, à nouveau, pour des traitements. Sauf qu'il lui manque les moyens nécessaires. Son époux, Joel Bernard, 33 ans, remue ciel et terre pour réunir la somme requise.

L'express s'est entretenu avec Joel Bernard William, hier, mardi 13 octobre. Menuisier de profession, il a dû arrêter de travailler pour prendre soin de son épouse et entreprendre les démarches nécessaires.

Ce couple, résidant à Pamplemousse, a convolé en justes noces en décembre 2018. Sept mois plus tard, la jeune femme tombe malade. «Elle a attrapé une grippe, puis la toux. On a découvert qu'elle avait contracté une infection aux poumons. Par la suite, on a appris qu'elle était atteinte d'une tumeur. Pendant trois mois et demi, elle a fait le va-et-vient entre l'hôpital de Poudre-d'Or et celui de Pamplemousses,» raconte Joel Bernard William.

Depuis que Suchitra William est tombée malade, elle a dû cesser le travail. Cette dernière était employée au sein d'une entreprise engagée dans la fabrication de câbles électriques et électromécaniques.

Appels aux entreprises sans réponse

Le ministère de la Santé décide de l'envoyer en Inde pour des traitements, et le couple s'y rend en décembre dernier. «C'est là qu'on a appris que ma femme est au stade 4 d'un cancer. Suite au traitement, le médecin indien lui a prescrit six sessions de chimiothérapie à réaliser à Maurice. Le médecin mauricien en a ajouté deux autres. Ma femme a effectué les huit sessions. Et là, il lui faut de nouveau partir en Inde pour poursuivre son traitement. Du montant de Rs 500 000 qui nous a été offert par le ministère de la Santé, il nous reste environ Rs 225 000.

Cela ne suffira pas. Un billet nous revient à Rs 36 805. Sans compter qu'après son traitement, en attendant un vol retour, on va devoir rester dans une maison d'hôte, et acheter de la nourriture séparément. Ou encore, si jamais ma femme sera admise aux soins intensifs pendant son traitement, je vais devoir rester dans la maison d'hôte. Sans compter le coût des médicaments. La fois dernière, les médicaments nous ont coûté Rs 100 000. Vu que des médicaments ne sont pas disponibles à Maurice, on risque de devoir s'en procurer en Inde. D'où notre appel à la générosité de tous,» confie l’époux dévouée.

Il a rédigé des lettres, faisant état de la situation de sa femme, déposées auprès des entreprises privées afin d'avoir de l'aide financière. Mais selon ses dires, ses appels sont restés sans réponse.

Joel Bernard William détient les papiers nécessaires, l’autorisant d'effectuer une collecte entre le 30 septembre et le 29 décembre 2020. Toute personne intéressée à contribuer peut faire un don sur le compte bancaire suivant de la Mauritius Commercial Bank: 000332664317.

Les documents justificatifs de la collecte et la lettre envoyée par Joel Bernard William :

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x