Affaire Saint-Louis: Alain Hao Thyn Voon arrêté par les enquêteurs de l’ICAC

Avec le soutien de

L’un des directeurs de PadCo, Alain Hao Thyn Voon impliqué dans l’affaire St-Louis a été arrêté par les enquêteurs de la Commission anti-corruption ce mardi 29 septembre. Il devra comparaître devant le  tribunal de Port-Louis.

Selon les premières informations, les enquêteurs ont questionné le directeur de PadCo par rapport à une somme de Rs 49 millions sur le compte de la compagnie. Alain Hao Thyn Voon, de son côté, aurait remis des documents pour justifier la présence de ce montant, mais l’ICAC n’a pas encore passé ces nouveaux éléments au peigne fin. Les enquêteurs, eux, estiment que l’argent proviendrait d’une malversation. Alain Hao Thyn Voon a retenu les services de Mes Shailesh Seebaruth et Rishi Bhoyroo de Glover Chambers.

 PadCo a été l’un des plus gros «sous-contracteurs» du projet de redéveloppement de la centrale électrique de Saint-Louis.  Depuis que les enquêteurs ont saisi des documents dans les locaux de PadCo le 26 juin dernier, ce directeur a été entendu à plusieurs reprises par rapport au contrat que la compagnie a obtenu pour ce projet.

Toujours dans cette affaire,  Bertrand Lagesse, consultant de Burmeister Wain Scandinavian Contractor (BWSC), a été arrêté et inculpé sous les articles 3(1)(b) 6 et 8 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act  le 6 septembre dernier. Pour rappel, une enquête interne commandée par la firme BWSC, la firme danoise qui avait décroché ce contrat a conclu que ses cadres avaient soudoyé des Mauriciens. Après que cette affaire a éclaté, Ivan Collendavelloo, l’ancien ministre de l’Energie qui était également le Premier ministre adjoint a été révoqué par le Premier ministre, Pravind Jugnauth.

Publicité
Publicité

Le communiqué de la Banque Africaine de Développement le 8 juin dernier a eu l’effet d’une bombe. L’instance rapporte qu’après une enquête, il a été établi que la firme danoise Burmeister & Wain Scandinavian Contractor a graissé la patte à des membres de l’administration mauricienne  à travers des tiers pour avoir accès à des documents confidentiels en amont de la soumission d'une offre. Depuis, il y a eu d’autres révélations et des révocations...

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x