Liaison extraconjugale, villa à Pointe-aux-Sables et chantage moyennant Rs 300 000

Avec le soutien de
Cette affaire a été portée à la connaissance des policiers du poste de police de Pointe aux Sables en fin d’après-midi du dimanche 27 septembre.

 L'affaire a été portée à la connaissance des policiers du poste  de Pointe-aux-Sables en fin d’après-midi le dimanche 27 septembre.

Une femme de 38 ans a vécu le pire jour de sa vie aux petites heures du dimanche 27 septembre alors qu’elle pensait passer un moment agréable avec son amant, un policier de 32 ans, dans une villa à Pointe-aux-Sables.  

Trois individus sont descendus dans le pensionnat où le couple passait du bon temps.  Ils ont fait du chantage à la trentenaire en ces termes : «To bizin pey mwa, troi sen mil roupi to bizin donn mwa, si to pa paye mwa mo pou fer to mari … kone».

Comme elle a refusé de se plier aux exigences de ces hommes, ces derniers se sont rendus à son domicile pour réclamer de l’argent à son époux. Ces trois hommes, en partant, ont pris le toonfa (bâton) du policier. Ils sont recherchés pour extorsion alléguée.

Cette affaire a été portée à la connaissance des policiers du poste de Pointe-aux-Sables en fin d’après-midi du dimanche 27 septembre. Cette Portlouisienne a expliqué qu’elle est mariée et mère de deux enfants. Depuis un an, a-t-elle déclaré, elle entretient une relation extraconjugale  avec un policier habitant la région de Pointe-aux-Sables.

Ce dimanche 27 septembre fatidique, vers une heure du matin, elle était dans la chambre No 2 d'une villa  située sur la route côtière de Pointe-aux-Sables en compagnie du policier. Trois individus, dont deux qu’elle connaît, sont arrivés. L’un d’eux l’a bousculée avant de faire irruption dans la chambre avant et de se livrer à du chantage.

Elle dit avoir refusé de se plier au chantage. Les trois hommes sont partis après avoir pris possession du toonfa se trouvant dans le sac de son compagnon.  Peu de temps après, elle  a reçu un message de son époux  qui l’a informée que ces trois individus étaient devant sa maison et lui réclamaient la somme de Rs 300 000. Et cela après l'avoir mis au courant que son épouse était dans une villa à  Pointe-aux-Sables avec un homme.

La trentenaire a confié aux policiers ne pas être au courant si son époux a payé cette somme d’argent. Elle dit craindre pour sa sécurité et que ces trois individus viennent encore devant sa maison pour exiger de l’argent. Le policier, qui était en sa compagnie dimanche, était  off duty ce week-end. Il a quand même rapporté  le vol de son toonfa.

La Criminal Investigation Division de la Metropolitan Police de la division Sud a été saisie de  l'affaire et enquête pour retrouver ces trois hommes.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x