Atma Shanto: seuls les travailleurs «font des sacrifices»

Avec le soutien de
Entouré de représentants de divers syndicats d'employés d'hôtel, Atma Shanto (en chemise jaune), porte-parole du Hotels Common Front, s'est dit contre la décision de faire travailler les premiers nommés dans les hôtels qui seront transformés en centres de quarantaine. ©️ Doreck Clair

Entouré de représentants de divers syndicats d'employés d'hôtel, Atma Shanto (en chemise jaune), porte-parole du Hotels Common Front, s'est dit contre la décision de faire travailler les premiers nommés dans les hôtels qui seront transformés en centres de quarantaine. ©️ Doreck Clair

Le Hotels Common Front s'oppose à la décision du gouvernement de faire travailler les employés dans ces établissements hôteliers qui seront transformés en centres de quarantaine dès le 1er octobre.

Raison : le gros risque d'attraper le Covid-19. Son porte-parole, Atma Shanto, s'exprimait lors d'une conférence de presse à Port-Louis, ce jeudi 24 septembre. Il était entouré de représentants de différents syndicats regroupant des employés d'hôtels.

Dans la foulée, Atma Shanto se dit aussi contre le fait que ces employés d'hôtels devront rester dans les hôtels durant deux semaines.

«Ils ont une vie familiale et sociale», a-t-il affirmé. Il déplore également qu'il n'y a pas eu de consultations avec les syndicats qui représentent les intérêts des travailleurs d'hôtels.

«Il y a eu des changements faits de manière unilatérale. Les employeurs imposent et dictent leur décision. Et on sait très bien que le mot d'ordre vient d'en haut», a souligné Atma Shanto.

Il ajoute: «On les entend parler de sacrifices. Qui fait plus de sacrifices qu'un employé d'hôtel qui vit seulement grâce au Government Wage Assistance Scheme (GWAS) et de ce fait a des difficultés à payer ses factures et honorer ses prêts bancaires? On n’entend rien au sujet d'une baisse sur le salaire princier et les incentives que perçoit la direction des entreprises privées. Et du côté du gouvernement, les anciens parlementaires et présidents de la République bénéficient toujours d'une grosse pension. Eski se sa sakrifis ? Se zis ti travayer ki pe fer sakrifis», s’est insurgé Atma Shanto.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x