Sécurité routière: Daniel Raymond prié de faire ses valises

Avec le soutien de

Le conseiller en sécurité routière, Daniel Raymond, fait ses valises. Son contrat n’a pas été renouvelé par le ministère des Transports. D’ailleurs, il nous revient qu’il a déjà fait ses adieux à ses proches collaborateurs cette semaine. Pour l’instant, aucune raison officielle n’a été avancée mais il nous revient que ce serait dû au changement de titulaire du ministère des Transports. 

En effet, Daniel Raymond a été recruté en 2015 par l’ex-ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, dans le cadre de sa politique de sécurité routière. Le contrat de ce Réunionnais avait été renouvelé en 2017 jusqu’en 2020. L’express a tenté de contacter le principal concerné pour un commentaire mais il a avancé avoir un «devoir de réserve». Aucune réponse du côté du ministère d’Alan Ganoo non plus. 

Si Daniel Raymond avait été avant tout recruté pour aider à réduire le nombre d’accidents de la route, son bilan ne fait pas l’unanimité. Selon un observateur, le conseiller n’a pas pu réduire de 50 % les accidents, comme promis. Une question parlementaire sur ses attributions depuis septembre 2015 avait révélé que l’expert devait conseiller le gouvernement en matière de sécurité et proposer de nouvelles stratégies pour améliorer le réseau routier. Il percevait un salaire de 3 000 euros et une allocation de 1 000 euros, donc un total mensuel de Rs 160 000.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x