Surplus de légumes: les champs délaissés

Avec le soutien de
Les planteurs ne couvrent pas leurs frais au prix où se vendent les légumes en ce moment.

Les planteurs ne couvrent pas leurs frais au prix où se vendent les légumes en ce moment.

Pomme d’amour, chou, carotte… Il y a un tel excès de légumes sur le marché que les planteurs abandonnent leurs champs. La cultivation et la récolte sont presque la même que l’année dernière, déclare Kreepalloo Sunghoon, président de la Small Planters Association (SPA), mais cette année le Covid-19 a entraîné une baisse de la consommation dans le secteur hôtelier qui absorbe environ 25 % des légumes. Ceux-ci se retrouvent sur le marché et ont entraîné une chute des prix. 

Kreepalloo Sunghoon explique : «La récolte et le transport au marché du surplus de légumes impliquent des frais supplémentaires. Avec le prix vendu au consommateur, les planteurs ne couvrent pas leurs frais et préfèrent donc les abandonner dans les champs.» Par exemple, la pomme d’amour vendue à Rs 5 la livre n’est pas rentable pour le planteur, souligne notre interlocuteur. «Ces champs abandonnés devront être nettoyés. Après ces pertes, les planteurs n’auront pas les moyens d’investir autant dans leurs cultures.» 

Selon le président de la SPA, avant le Covid-19, la consommation hebdomadaire de pomme d’amour était de 300 tonnes.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x