Dhiren Moher convoqué et sa maison perquisitionnée

Avec le soutien de

Les captures d’écran de ses messages dans un groupe WhatsApp largement partagées sur Facebook depuis la semaine dernière avaient choqué. L’ex-président de PILS y avait notamment fait une analyse ethnique du phénomène Bruneau Laurette avant qu’un autre participant ne propose même le recours aux armes. 

Dhiren Moher avait, par la suite, confirmé la véracité de ces messages dans une vidéo publiée sur sa page en démentant toute initiative d’incitation à la haine raciale. «Ce groupe WhatsApp a été créé pour promouvoir la culture et je n’y peux rien si d’autres personnes du même groupe y envoient des messages offensants et incendiaires».

Aujourd’hui, Dhiren Moher a été convoqué au CCID pour s’expliquer. Son avocat Me Arassen Kallee a expliqué à leur sortie que son client a pleinement collaboré et «fourni des éléments cruciaux à l’enquête».

Sa maison a ensuite été perquisitionnée et un autre rendez-vous a été pris avec le CCID pour 13 heures demain, jeudi 24 septembre. Me Arassen Kallee a répondu par un «non» ferme à la question d'une éventuelle arrestation de son client.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x