Un salarié de Landscope «intimidé» par l’ex-PPS Rampertab après une plainte contre Shameem Korimbocus

Avec le soutien de
L’ex-PPS Raj Rampertab aurait recommandé à un employé de Landscope de retirer sa plainte contre Shameem Mahmad Korimbocus.[© Rishi Etwaroo]

L’ex-PPS Raj Rampertab aurait recommandé à un employé de Landscope de retirer sa plainte contre Shameem Mahmad Korimbocus.[© Rishi Etwaroo]

Un employé de Landscope a fait une déposition comme «pre-measure» au poste de police de Brisée-Verdière, le lundi 21 septembre. Il explique qu’il a déposé une plainte contre Shameem Mahmad Korimbocus, 50 ans, connu par les Facebookers comme Shameem Onenonly, le samedi 19 septembre, à la police de Line Barracks, alléguant que ce dernier a faussé sa signature pour un emprunt à la Mutual Aid. 

Le lendemain, dimanche 20 septembre, le plaignant poursuit avoir reçu plusieurs appels sur son portable provenant d’un numéro en particulier. À un moment donné, à l’autre bout du fil, une personne qui s’est présentée comme l’ex-Parliamentary Private Secretary (PPS) et ancien député du Mouvement socialiste militant (MSM) du n°9 (Flacq–Bon-Accueil) Raj Rampertab. Ce dernier, rappelons-le, a été parmi ceux privés de ticket chez les Oranges aux dernières élections générales. 

Raj Rampertab aurait dit au plaignant : «Azordi mem ou al tir case-la kont Shameem Korimbaccus, parski li pé ed PM, é si ou pa al tir case-la, ou pé anbaras PM. Ou nom pou al lao é ou pou gagn problem dan ou travay. Ou pans ou madam so travay si ek pans ou tifi si ek sa li pou dan ou lintéré ek li pou dan lintéré ou madam ek dan lintéré tou dimounn ek dan lintéré MSM ek osi mo pé avoy twa enn niméro avoka par mésaz. Fer enn démars azordi mem al tir sa déklarasion-la. Pa trakasé ou pou korek ou kont lor mwa.» 

Avocat membre du MSM

Plus tard, l’employé de Landscope aurait reçu un nouvel appel téléphonique du même numéro de téléphone que plus tôt et la personne lui aurait dit «mwa ek ou nou finn fini désidé pou al tir enn fwa sa case-la zordi mem». Ce, avant de lui transmettre par message le nom et le numéro de contact de l’avocat membre du MSM depuis mai 2014, Iantish Bacorisen. 

Le plaignant a également précisé qu’il ne souhaite pas que la police mène une enquête, soutenant avoir fait cette déclaration à titre de précaution pour référence future. Nos appels et messages à l’ex-PPS Raj Rampertab, hier, sont restés vains. 

De son côté, l’homme de loi Iantish Bacorisen a d’abord affirmé que c’est par l’express qu’il a pris connaissance de la «pre-measure» en question. Avant d’ajouter : «Je n’ai jamais pris contact avec Monsieur B. (NdlR, dont il a mentionné le nom deux fois alors que de notre côté, nous n’avons pas dévoilé l’identité du plaignant) pour aller faire une withdrawal. Comme tout bon avocat, j’ai attendu qu’il vienne vers moi, mais lui aussi n’a jamais pris contact. De ce fait, je n’ai influencé personne.» 

À la question de savoir s’il a été approché par une personne tierce, plus précisément, par Raj Rampertab dans cette affaire, Me Iantish Bacorisen a répliqué ceci : «C’est tout comme propos de ma part pour le moment.»

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x