Les grands titres de l'express de ce mercredi 23 septembre 2020

Avec le soutien de
Bruneau Laurette a été relâché sous une caution de Rs 20 000. Il devra se présenter à la police tous les… samedis.

Bruneau Laurette a été relâché sous une caution de Rs 20 000. Il devra se présenter à la police tous les… samedis.

En une de l'express: Police & politique : Bruneau Laurette arrêté pour une affaire réglée ; Autre titre : Plaintes à rebondissements : Quand le Sherry Gate devient le Shameem Gate.

Police & politique : Bruneau Laurette arrêté pour une affaire réglé

Lundi, Bruneau Laurette demande à la police l’autorisation de manifester, le samedi 7 novembre, devant le domicile du Premier ministre, à Angus Road, en raison du «scandale» entourant l’acquisition de ce terrain. Hier, il est arrêté pour chèque sans provision de Rs 8 000. La plainte, retirée ensuite, avait été portée le 16 septembre. L’affaire avait été réglée depuis le 17 juillet.

Plaintes à rebondissements : Quand le Sherry Gate devient le Shameem Gate

UN employé de Landscope a fait une déposition comme «pre-measure» au poste de police de Brisée-Verdière, le lundi 21 septembre. Il explique qu’il a déposé une plainte contre Shameem Mahmad Korimbocus, 50 ans, connu par les Facebookers comme Shameem Onenonly, le samedi 19 septembre, à la police de Line Barracks, alléguant que ce dernier a faussé sa signature pour un emprunt à la Mutual Aid.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x