MV Wakashio: «L'enquête toujours pas bouclée» indique l’enquêteur en cour

Avec le soutien de
Sunil Kumar Nandeshwar a été reconduit en cellule policière jusqu’à sa prochaine comparution prévue pour le 6 octobre. [© Rishi Etwaroo]

Sunil Kumar Nandeshwar a été reconduit en cellule policière jusqu’à sa prochaine comparution prévue pour le 6 octobre. [© Rishi Etwaroo]

Le 6 octobre. C’est la date à laquelle les débats sur la motion de remise en liberté du capitaine de MV Wakashio auront lieu devant la Bail and Remand Court. Alors que l’enquêteur principal devrait communiquer le stade de l’enquête pour que la défense puisse faire valoir si elle insistera avec sa motion à ce niveau, l’enquêteur a indiqué, ce lundi 21 septembre, que l’enquête portant les circonstances entourant le naufrage du vraquier japonais, est loin d’être bouclée.

Du coup, le capitaine indien Sunil Kumar Nandeshwar devra revenir en cour le 6 octobre où sa motion sera débattue. Pour rappel, c’est Me Yousuf Mohamed, Senior Counsel, dont ses services ne sont plus retenus par le suspect, qui avait présenté ladite demande devant la justice et avait réclamé la radiation d’accusation provisoire qui pèse l’homme de 58 ans au cas où sa première requête serait rejetée.

Faisant l’objet d’une accusation de ‘unlawful interference with the operation of a property of a ship likely to endanger its safe navigation’  en vertu des articles 5(1) (b) (2) et (9) de la Piracy and Maritime Violence Act, il lui est reproché en tant que capitaine d’un navire en opération, d’avoir été susceptible de mettre en danger sa navigation sûre en interférant avec le compas gyroscopique pour changer la trajectoire qui la fait s’échouer sur la côte de Pointe-d’Esny. 

Publicité
Publicité

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x