L’in-fla quoi ?

Avec le soutien de

Les grandes personnes parlent en ce moment d’un mot, qui peut te paraitre compliqué : l’inflation. De quoi s’agit-il? Et en quoi cela te concernet- il ? Junior te fait un topo.

L’inflation c’est quoi ?

Shane a 12 ans, et il adore les gâteaux et les boissons sucrées. Il est content car ce matin, ses grands-parents lui ont donné Rs 25. Dès qu’il a reçu ce billet, il s’est demandé ce qu’il allait bien pouvoir s’acheter avec cet argent. «La boisson est à Rs 15 et deux gâteaux me font Rs 10. Cela fera pile Rs 25», se dit-il. C’est avec le sourire qu’il se rend à la boutique du coin, qui est à deux pas de sa maison. Après avoir passé sa commande de boisson et de gâteaux au boutiquier, c’est avec fierté qu’il lui tend ses Rs 25. «C’est insuffisant, mon garçon. La boisson est à Rs 20 et les gâteaux sont à Rs 7 l’unité désormais», lui dit le boutiquier. Shane est déçu. Il ne pourra pas s’acheter de gâteaux. Il ne comprend pas pourquoi les prix ont augmenté. «C’est en raison de l’inflation mon garçon», explique le boutiquier. «L’in-fla quoi ?», s’exclame Shane. L’inflation. Ce mot, qui peut te paraître compliqué, veut simplement dire l’augmentation du prix de nombreux produits sur la durée. Ainsi, en cas d’inflation, les biens de consommation courante tels que les aliments et les vêtements, entre autres, coûtent plus cher. Tout comme Shane, tes parents ont aussi acheté des produits pour la maison. Ils disposent tous les mois d’une certaine somme d’argent à dépenser, et dans certains cas, tout comme Shane, à cause de l’inflation, ils ne peuvent plus s’acheter tout ce dont ils ont envie ou dont ils ont besoin.

Pourquoi en parle-t-on à Maurice ?

Depuis la pandémie du Covid-19, les prix des aliments ont beaucoup augmenté. Ainsi, la semaine dernière, le parti politique Rezistans ek Alternativ a publié sur sa page Facebook une liste de prix provenant de Statistics Mauritius, institution qui gère toutes les données chiffrées du pays. Ce post a eu beaucoup de commentaires car il montre l’augmentation des prix de différents aliments par rapport à la même période l’année dernière. Ainsi, le lait en poudre, qui coûtait Rs 174,30 le kilo en août 2019, se vend aujourd’hui à Rs 207,97, soit Rs 33,67 de plus. Le fromage, qui coûtait Rs 69,14 les 250 grammes, passe aujourd’hui à Rs 72,30, soit une augmentation de Rs 3,16. Cette liste comprend près d’une vingtaine de produits. Et ces prix peuvent avoir des répercussions sur les aliments, qui en sont dérivés, par exemple, si le pâtissier achète du lait à un prix plus élevé, pour continuer à faire un profit, il va vendre ses gâteaux plus cher. C’est ce qui s’est produit avec les gâteaux de Shane. Et ce n’est pas fini car récemment d’autres produits ont été augmentés et d’autres le seront très bientôt. Ainsi, plusieurs chocolats de la marque Kit Kat, que tu aimes tant, ont connu une hausse de Rs 15 à Rs 20 depuis le 7 septembre. Et plusieurs produits végétariens frigorifiés ont été augmentés depuis hier. Tout ceci inquiète les consommateurs.

Les causes

Le grand coupable est la pandémie du Covid-19. Mais le nouveau coronavirus n’est pas le seul accusé. Vois-tu, Maurice est un pays où l’on ne produit pas beaucoup d’aliments. La plupart des choses que tu manges ou que tu portes viennent de l’étranger. Or, quand on achète ces produits de l’étranger, on ne les achète pas en roupies mauriciennes mais en dollars américains. Et depuis l’apparition du Covid-19, le dollar américain coûte plus cher. En février dernier, soit avant la propagation du nouveau coronavirus à l’échelle mondiale, il fallait un peu plus de Rs 38 pour obtenir un dollar américain. A hier, le dollar américain s’échangeait contre Rs 40,20. C’est dire qu’il te faut désormais Rs 40,20 pour avoir un seul dollar américain, soit Rs 2 de plus qu’en février. Si Rs 2 te paraissent peu, dis-toi bien que cela peut revenir à très cher quand tu achètes beaucoup de produits en dollars américains. C’est ce que les experts en économie appellent la dépréciation de la roupie. 

À l’étranger, ils rencontrent eux-aussi des problèmes financiers. Si hier, les produits coûtaient 5 dollars, aujourd’hui ils coûtent plus cher. Mais cette dépréciation aurait pu être pire. Car en effet, le dollar américain est comme un gros gâteau que tout le monde veut. Il y a tellement de demandes, qu’il n’y en a pas assez pour tout le monde et que la valeur du dollar américain augmente. Pour éviter que la roupie ne dégringole davantage, la Banque de Maurice, qui a des réserves en devises étrangères, fournit le marché en dollars américains. Ce qui permet de stabiliser la roupie mauricienne.

Ses consequences

Si les produits coûtent plus cher, cela entraîne un appauvrissement des consommateurs, c’est-à-dire qu’ils auront moins d’argent à dépenser. Et s’ils ont moins de sous, ils doivent se serrer la ceinture, faire des économies et ne pas se lancer dans des projets coûteux. Les chiffres de Statistics Mauritius montrent que pour les mois de juillet et août 2020, les personnes ont dépensé davantage sur l’alimentation que sur les boissons alcoolisées, par exemple. Ces chiffres indiquent la tendance du moment. Cela veut dire que si les Mauriciens continuent à consommer, ils restent prudents dans leurs achats. En comparaison avec l’année dernière, l’inflation a connu une hausse. Mais elle n’est pas très conséquente. Il n’y a plus qu’à espérer qu’elle ne continue pas à augmenter et que Shane, avec ses Rs 25, pourra toujours s’acheter sa boisson favorite.

Les solutions

L’une des solutions serait de consommer plus de produits locaux. Cela nous éviterait ainsi de devoir acheter des produits en dollars américains. C’est dans cette optique que des frites locales seront disponibles sur le marché d’ici à décembre. Mais il n’est pas simple de produire localement, car cela demande beaucoup d’investissements tant en termes d’argent que de main-d’oeuvre. En attendant, au lieu de se tourner vers des biscuits et chocolats importés, on peut mieux apprécier les fruits et les légumes locaux, surtout que depuis que les frontières sont fermées et qu’il y a moins de touristes, ces produits sont plus accessibles aux Mauriciens. Que penses-tu d’un bon sorbet à la mangue, par exemple ?

La deflation

La déflation est le contraire de l’inflation, c’est-à-dire que le prix des aliments diminue. Mais cela, vois-tu, n’arrive que très rarement, ou quasiment jamais.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x