Il faut dépolitiser les décisions sur le plan local

Avec le soutien de

Je n’ai malheureusement pas pu participer à cette marche historique car je ne suis pas au pays. Et comme bon nombre de Mauriciens à l’étranger j’ai suivi avec émotion et fierté chaque seconde sur le live Facebook. Félicitations aux organisateurs, Bruno Laurette en premier, d’avoir pu galvaniser cette foule. Ils ont pu démontrer qu’en ces moments douloureux la population mauricienne peut faire preuve d’unité et de solidarité. La foule était impressionnante. La claque est cinglante pour le pouvoir. Leurs manigances puériles (vente de Duty-Free à SVICC, trolls nauséabonds à relent communal ces derniers jours, interdiction des drones, arrestation arbitraire des frères Dardenne, exclusion ridicule d’une partie de la presse à certaines conférences de presse, etc) n’ont été d’aucune utilité sauf de démontrer qu’il est aux abois. Le message de ce matin est sans appel. Le public en a assez des dérives du gouvernement. Il est clair que le scandale du Wakaschio est la goutte qui fait déborder le vase. Le peuple mauricien ne peut plus tolérer les agissements de ces dernières années (corruption, copinage, scandales à répétition, apparente impunité de la gente qui gouverne, blanchiment d’argent nous conduisant sur la liste noire de l’UE etc etc). 

Le pouvoir doit écouter le message clair de cette manifestation paisible qui criait à tue tête « Lev paké allé ». Faute de convoquer des élections générales anticipées (qu’il ne fera certainement pas) le Premier ministre a le devoir de réviser en profondeur sa manière de gérer le pays. Certains ministres ont intérêt à se débarrasser au plus vite de leur arrogance quand il s’agit notamment de répondre aux questions de l’opposition. Les rapports tant attendus de certaines nominations à scandale doivent être rendus publics. Il convient de mettre en oeuvre immédiatement les recommandations du rapport sur la drogue. Le public s’attend évidemment à voir la mise en place d’un comité indépendant sur les insuffisances de la gestion de l’échouage du Wakaschio. L’ICAC doit enfin démontrer qu’elle souhaite réellement enquêter et traduire les coupables en justice. Faut -il parler de la MBC ,la honte du pays ? 

La manifestation a démontré clairement qu’il faut se débarrasser au plus vite du Best Loser System qui est anachronique. Il faut davantage de transparence et une plus grande participation de la société civile. Des élections tous les 5 ans ne rendent pas justice à un système démocratique qu’on souhaite dynamique et vivant. Le recours à des référendums sur des sujets d’importance, la mise en place d’une deuxième chambre sont des pistes à explorer. Il faudrait aussi songer à « dépolitiser » les décisions sur le plan local. Ne pourrait-on pas songer à un simple tirage au sort pour désigner nos représentants locaux ? On le fait bien pour le jury aux assises. Je partage ces idées à chaud et dans l’émotion du moment. D’autres idées vont émerger pour une Ile Maurice meilleure. La population le mérite bien.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x