Bilan financier: Swan réalise Rs 395,3 millions de bénéfices

Avec le soutien de
Les opérations de Swan n’ont pas beaucoup été affectées par la pandémie, contrairement à d’autres sociétés cotées en Bourse.

Les opérations de Swan n’ont pas beaucoup été affectées par la pandémie, contrairement à d’autres sociétés cotées en Bourse.

Dans un contexte économique difficile, le groupe Swan s’en sort bien comme l’indiquent ses comptes semestriels déposés au bureau du directeur exécutif de la Stock Exchange of Mauritius (SEM) le 21 courant. Ses profits à la fin du premier semestre 2020 reflètent une hausse de Rs 244,2 millions par rapport à la même période en 2019. Ils sont passés de Rs 151,1 millions en 2019 à Rs 395,3 millions en 2020. 

Au 30 juin 2019, les profits du groupe avant impôts s’élevaient à Rs 174,8 millions. Au 30 juin 2020, ils sont passés à Rs 440,5 millions. Le montant des primes brutes (gross premium) a accusé une baisse de 3,5 % entre ces deux périodes passant de Rs 3,9 milliards à Rs 3,7 milliards. En revanche, le montant net des primes acquises accuse une hausse de Rs 49,8 millions passant de Rs 3 milliards en 2019 à Rs 3,1 milliards pour la période correspondante en 2020. 

Contrairement à certaines sociétés cotées en Bourse, les opérations de Swan n’ont pas été mises en péril au point d’affecter considérablement ses assises financières. Il n’y a eu aucun effet négatif sur sa marge de capital et sa solvabilité conformément aux obligations que lui impose l’Insurance Act de 2005. Ces deux obligations se révèlent bien au-dessus des recommandations légales. Swan n’a éprouvé aucune difficulté à obtenir la garantie que la proportion de son capital devant lui permettre de s’acquitter de ses obligations en cas de difficulté majeure et qui pourraient la contraindre à cesser ses opérations reste intacte, comme l’indiquent les tests effectués jusqu’ici. Sur le plan de la trésorerie, les analyses financières démontrent que, s’il fallait au 30 juin 2020 s’acquitter de toutes ses obligations, le groupe aurait eu assez de fonds pour y faire face. 

Maints soucis 

Durant cette période, le pays a été témoin de phénomènes liés à la pandémie, qui ont causé maints soucis aux opérateurs économiques en général, soulignent les signataires du rapport financier. Parmi, les signes de faiblesse du marché boursier, la hantise des investisseurs étrangers à vendre au plus vite leurs actions ou encore la dépréciation de la roupie sur le marché des changes. Cependant, son portefeuille d’investissements a continué à évoluer dans la bonne direction bien au-delà des objectifs fixés préalablement. 

Les signataires du rapport financier du groupe estiment qu’une telle performance n’aurait jamais été possible si ses gestionnaires n’avaient pas développé leur capacité à transcender les événements qui pourraient être néfastes à la croissance du groupe et à prendre sereinement les décisions qui s’imposent plutôt que les subir. Ils reconnaissent toutefois que la pandémie du Covid-19 constitue un véritable casse-tête pour le pays en général en le privant d’un des éléments indispensables pour avancer, soit la capacité d’établir, dans une certaine mesure, les paramètres qui permettraient d’avoir une certaine visibilité sur l’avenir.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x