Circulation: l’autopont de Decaen fermé pour six mois

Avec le soutien de

L’autopont de Decaen, inauguré en novembre 2018, sera fermé à 18 heures ce mardi 25 août pour des réparations. C’est ce qui ressort d’un communiqué émis par General Construction Co.Ltd (GCC). Les travaux vont durer environ six mois. 

Pour accéder au centre ville, les conducteurs auront l’option de prendre le rond-point du Caudan pour emprunter la Rue Maupin, en direction de La Butte ou y accéder à travers la Place d’Armes. Une deuxième voie sera ouverte de 6h30 à 10 heures. Quant aux conducteurs qui sortiront de Caudan direction du Nord ou de Port-Louis, ils ne pourront pas utiliser le «slip lane» (entre la voie du tram et l’autopont) pendant les trois premières semaines de travaux. Ils devront tourner à droite, en quittant le Caudan, emprunter la rue Kwan Tee, puis la rue La Réserve pour regagner l’autoroute M1. 

Pour rappel, en décembre 2018, un mois après son ouverture, une partie de l’autopont de Decaen présentait des «signes mineurs de tassements», qui selon GCC,  sont dues à la mauvaise qualité du sol. Depuis, une surveillance permanente de ces fissures avait été mise en place. 20 mois après, la décision a été prise, avec l’accord de la Road Development Authority (RDA), de reconstruire partiellement la rampe d’accès de l’autopont Decaen, qui relie la M1 à la rue Lord Kitchener à l’entrée sud de Port-Louis, sur une distance de 80 mètres. Si les travaux de l’autopont ont coûté Rs 320 m, l’intégralité des coûts de cette reconstruction, qui commencera incessamment, sera prise en charge par le constructeur.

En ce qu’il s’agit du cahier des charges, GCC propose d’enlever la structure existante et de la remplacer par une dalle suspendue en béton armé qui reposera sur des pieux, également en béton armé. Cette solution est jugée la mieux adaptée au type de sol dans cette zone. «Nous disposons aujourd’hui de données plus précises sur le sol, des données que nous n’avions pas il y a trois ans. Il en ressort que la solution la plus appropriée est la reconstruction de l’ouvrage sur des appuis fondés sur des pieux en béton armé enfoncés jusqu’au sol rocheux. Nous l’avons proposée à la RDA, qui a consenti à cette solution. C’est notre responsabilité de veiller à mettre en oeuvre des solutions permanentes», explique Didier Adam, Managing Director de GCC, dans le communiqué. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x