Cuisine tamoule: faire découvrir les plats traditionnels aux petits et grands

Avec le soutien de

Que des enfants soient des ambassadeurs de la culture tamoule. C’est l’objectif de Nanda Narrainen, qui organise une série de programmes dont un événement culinaire où une cinquantaine d’enfants sont appelés à y participer. Lors de ce rassemblement prévu au temple Shri Vinayagar Seedalamen, à Beau-Vallon, Mahébourg, le dimanche 6 septembre, des plats originaires du sud de l’Inde seront à l’honneur. 

«Chaque groupe d’enfants sera accompagné d’un mentor. Les enfants aideront pour la préparation et le mentor s’attellera à la cuisson. Et le tout, chapeauté par un chef spécialisé dans la cuisine tamoule. Il s’agit de Devaraj Moothoosamy de Mylapore Café, basé à Quatre-Bornes», explique Nanda Narrainen. D’ajouter que si, initialement, il ciblait des enfants fréquentant des établissements scolaires de la région, des personnes qui n’habitent pas nécessairement l’endroit ont démontré un intérêt à y participer. «On a déjà écrit aux écoles et collèges de la localité. Toutefois, même des enfants qui habitent plus loin sont les bienvenus.» 

Pourquoi des enfants ? «Il y a des parents qui ne suivent pas la culture. Cependant, lorsque leurs enfants s’intéressent à la chose, les grands s’y mettent aussi. Sans compter que des enfants qui pratiquent leur culture peuvent aussi influer sur d’autres qui ne le font pas. Car souvent l’on trouve que les enfants ne sont pas très actifs en ce qui concerne leur culture ancestrale. Ils apprennent la langue à l’école, mais c’est tout. Or, qui dit culture dit la langue, la cuisine traditionnelle, la musique, la prière, entre autres. D’ailleurs, j’ai pensé à la cuisine tamoule car ses plats comportent beaucoup de bienfaits, mais ceux-ci sont inconnus car l’accent est mis sur les fast-foods», poursuit Nanda Narrainen. 

Pour lui, bien que le gouvernement ait mis en place des structures, les enfants n’en profitent pas. Sans oublier qu’il y a beaucoup de distractions très négatives. «Celles-ci absorbent l’énergie et le temps inutilement, alors que ces mêmes ressources peuvent être canalisées à faire des choses productives.»

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x