Elodie Poo Cheong: «En l’absence de vaccin je n’irai pas aux JO !»

Avec le soutien de
  Elodie Poo Cheong n’est pas disposée à se rendre aux Jeux Olympiques en 2021 si aucun vaccin n’est trouvé d’ici là.

    Elodie Poo Cheong n’est pas disposée à se rendre aux Jeux Olympiques en 2021 si aucun vaccin n’est trouvé d’ici là.  

Après cinq ans passés en Californie, Élodie Poo Cheong a quitté le pays de l’Oncle Sam. Rentrée à Maurice le 11 juillet, elle a repris ses entraînements début août à Beau-Bassin, mais ne s’y livre pas à fond. Car, si elle est toujours partante pour représenter son pays, elle ne se voit pas aller aux JO en 2021 tant qu’aucun vaccin n’aura été trouvé. 

Après être sortie de qua­rantaine, Élodie Poo Cheong a retrouvé le CAMO, son club, et la piscine Serge-Al­fred à Beau-Bassin, le 1er août. Pour elle, la reprise a été dif­ficile. «Je suis les entraînements de Philippe Pascal. Je n’ai pas de repères et reprends petit à petit la natation après presque quatre mois et demi d’interruption. J’ai arrêté vers la mi-mars quand le confinement a été décrété dans la région (Californie). Il n’y avait pas moyen de se rendre au gym. Certes, au début, j’ai commencé à m’entraîner à sec. Mais quand j’ai appris que les JO étaient reportés pour 2021 et que les cas de contamination augmentaient, ma priorité a plutôt été ma santé», confie-t-elle.

Elodie Poo Cheong s'entraîne actuellement au CAMO, à la piscine Serge Alfred.
Elodie POO Cheong s'entraîne depuis le 1er août au CAMO,
à Beau bassin, à la piscine Serge Alfred

A Beau-Bassin, la na­geuse s’entraîne trois fois par semaine (lundi, mer­credi et vendredi, de 15 à 17h). Elle n’a pas d’objectifs précis puisqu’on est encore dans une grande période d’incertitude au sujet de la Covid-19. «Mon programme consiste à retrouver la forme et les sensations dans l’eau et acquérir plus d’endurance au fur et à mesure. Pour les JO à Tokyo, c’est difficile de me pro­noncer. Je ne peux prendre d’en­gagement. Je ne sais pas où je me situe sportivement actuel­lement ; comme il n’y a pas d’objectifs au niveau des com­pétitions, je ne vais pas me don­ner à fond 11 fois par semaine comme je le faisais avant. Je prends plaisir à nager librement et d’apprécier ces moments», dit-elle.

A entendre Élodie Poo Cheong, les Olympiades de 2021 ne sont pas une prio­rité pour elle. Du moins, pas pour le moment. Mais ce qui est surtout clair pour elle, c’est qu’elle ne prendra pas de risques de s’y rendre si aucun vaccin n’est trouvé. «Si tout se passe bien, qu’il y a un vaccin et que tout le monde est sain et sauf, il se pourrait que je m’entraîne pour y participer. Mais s’il n’y en a pas, je conti­nuerai, certes, à m’entraîner, mais je n’irai pas à Tokyo. Je ne veux pas me fixer d’objectifs pour les Jeux olympiques. J’ai déjà sacrifié un an (2019 à mars 2020) à cela. Je m’étais donné à fond et ai dû tout ar­rêter à cause de la Covid-19. Aujourd’hui, il s’agit pour moi de revoir mes priorités», déclare Élodie Poo Cheong.

Pour le moment, Elodie Poo Cheong est soucieuse de retrouver ses sensations dans l'eau.
CaptPour le moment, Elodie Poo Cheong est soucieuse
de retrouver ses sensations dans l'eau.ion

Car vivre aux États-Unis, après quatre ans d’étude dans la finance, était le souhait de la nageuse. Avant de rentrer à Maurice, elle travaillait déjà à mi-temps, dans ce domaine, lors de sa 5e et dernière année passée en Amérique. Mais à cause de la politique améri­caine qui ne favorise pas les immigrants au niveau profes­sionnel, ainsi que la pandémie qui sévit là-bas, elle a décidé de rentrer au bercail. Et aujourd’hui, Élodie Poo Cheong est en quête d’un emploi. «Je suis à la recherche d’un tra­vail. Mais je sais que le secteur de l’emploi a été fortement im­pacté par la Covid-19. Certes, je n’ai encore que 23 ans, mais je pense qu’en tant qu’athlète de haut-niveau, je peux répondre aux attentes des employeurs. Je me sentirais à l’aise aussi bien dans le management, l’admi­nistration, la finance, que dans le domaine du Marketing and Sales», fait-elle savoir.

En attendant, Élodie Poo Cheong suit de très près ce qui a trait à l’actualité mau­ricienne. Ayant vécu dans un pays fortement touché par la pandémie, elle ne souhaite pas que l’État rouvre promp­tement les frontières. «Je com­prends que Maurice dépende du tourisme. Mais est-ce que l’État pourrait prendre le risque de sa­crifier la vie de milliers de gens vulnérables au nom de l’éco­nomie ?» lance-t-elle. Enfin, sur le drame écologique qui touche actuellement le lagon du sud-est du pays, elle est amère : «C’est vraiment dom­mage. Quand j’étais petite, j’allais nager à Blue Bay. J’ai encore le souvenir des compéti­tions d’Open Water Swim qui y étaient organisées. Quand j’y pense maintenant, cela me fait mal au coeur. Et j’ai bien peur que la génération future ne puisse connaître Blue Bay, le parc marin, l’île aux Aigrettes, tels que je les ai connus dans le passé», ajoute tristement Élo­die Poo Cheong.


Fiche signalétique

Nom : Élodie Poo Cheong

Age : 23 ans

Nages de prédilection et meilleurs temps : 1:02.96s au 100m papillon ; 2:23.02s au 200m papillon

Médaillée d’or au relais 4x100m 4 nages aux JIOI 2019 à Côte-d’Or avec Ca­mille Koenig, Alicia Kok Shun et Tessa Ip Hen Cheung

Dernier club fréquenté en Amérique du Nord : De Anza Cupertino Aquatic (2019-2020) ; son entraîneur se nommait Pete Raykovich

Actuel club : CAMO, Beau Bassin

Etudes : Azusa Pacific Uni­versity (2015-2019) aux États-Unis

Expérience profession­nelle : A travaillé à mi-temps dans le Customer Service (2019 à mars 2020) aux États-Unis

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x