Marée noire: le nettoyage se poursuit

Avec le soutien de

Aujourd’hui devrait marquer le dernier jour de pompage. Le MV Wakashio sera débarrassé de son hydrocarbure. Mais ce n’est pas pour autant que le travail est achevé. La nappe d’huile continue à se répandre et a atteint Blue-Bay. Le nettoyage devient plus que jamais crucial.

Naufrage du Wakashio : admirable Vyas…

Il a tenu à être là, afin d’aider son pays à lutter contre la marée noire. Vyas Jeewon, 41 ans, voulait ajouter sa pierre à l’édifice. En ce mercredi 12 août, cet habitant de Mahébourg était aux côtés des volontaires, aidant à confectionner des boudins de paille. Même s’il lui manque un bras, du courage, de la volonté, de la hargne, il en a à revendre. Nous vous en dirons davantage sur lui dans notre édition papier de l’express samedi-dimanche, puis sur lexpress.mu. En attendant, chapeau et respect Monsieur.

Naufrage du Wakashio: le gouvernement lance un appel aux dons

Les nappes d’huile qui s’échappent des entrailles du Wakashio depuis le 6 août, à Pointe-d’Esny et qui touchent le littoral du sud-est, ne cessent de provoquer d’importants dégâts à l’environnement. Ce déversement d’hydrocarbures est également néfaste pour les pêcheurs du coin, qui dépendent de la mer pour la survie... 

Lire la suite de l'article: Naufrage du Wakashio: le gouvernement lance un appel aux dons

Naufrage du Wakashio: l’armateur japonais déjà impliqué dans plusieurs accidents…

L'armateur japonais du Wkashio qui s'est échoué aux larges de nos côtes, provoquant une fuite d'hydrocarbures qui menace l'environnement, a déjà été impliqué dans plusieurs accidents, dont une marée noire en 2006 dans l'océan indien. C’est ce qu’indique un article de l’AFP. 

Lire la suite de l'article: Naufrage du Wakashio: l’armateur japonais déjà impliqué dans plusieurs accidents…

Naufrage du Wakashio: désolantes scènes

Une plante qui tente tant bien que mal de résister, le gant d’un volontaire qui s’est embourbé dans le mazout, un bidon englué dans le mazout… Blue-Bay a viré au noir en ce mercredi 12 août…

David Sauvage énumère les trois objectifs du jour

Il a certes été dit que le risque de marée noire a diminué, mais il n’y a eu aucune communication officielle de la part des autorités. «Tant ki ena delwil dan bato, nou bizin paré pou ale counter ene marée noire si zamé ena» explique David Sauvage. Par la suite, il a aussi fallu activer la chaine de traitement des bouées usées imbibées d’huile. Et finalement, les volontaires sont aussi à l’oeuvre pour absorber les flaques d’huile qui sont toujours dans la mer.

Mahebourg: le Waterfront ne désemplit pas

C’est devenu le centre névralgique de la fabrication de bouées de paille. Depuis le début de la marée noire, les volontaires se sont relayés nuit et jour pour fabriquer des kilomètres de serpentins qui sont utilisés pour freiner l’avancée de la nappe d’huile. Aujourd’hui, la mobilisation est toute aussi importante. Petits et grands mettent la main à la pâte pour sauver nos mers. Les candidats de Lockdown Island sont aussi sur place prêter main forte.

 

Blue-Bay: la situation «pas alarmante», mais les habitants inquiets

Non, la marée noire n’a pas atteint la plage de Blue-Bay. C’est ce que le ministre Stephan Toussaint, député de la circonscription, a déclaré lors d’une visite des lieux dans la matinée de ce mercredi 12 août. Il est rejoint dans ses propos par Canty Martin, un habitué de cette région. «Certes, il y a un petit résidu, mais lorsque la plage est bondée de monde, il y a plus de pollution» dit-il.

Depuis ce matin, les autorités et volontaires sont à l’oeuvre pour placer les serpentins par mesure de précaution. Mais ce n’est pas suffisant pour rassurer Jeremy Wan, gérant du guesthouse Blue Beryl. «Nous avons eu pas mal d’annulations» déplore-t-il. Déjà que la situation n’était guère reluisante avec la fermeture des frontières, cette nouvelle catastrophe fait que même la clientèle locale commence à être réticente.

 

Bois-des-Amourettes: la Marine Nationale Française à l’oeuvre

Les membres de la Marine Nationale Française sont arrivés à bord du Champlain dimanche dernier. Depuis, une équipe a été dépêchée autour du vraquier pour placer des bouées de la France près des brèches. Une équipe est à Bois de Amourettes pour aider la SMF à déployer les boudins.

 

Nettoyage: les travailleurs étrangers à l’oeuvre

Une équipe de China Road and Bridge Coorperation, une compagnie chinoise qui travaille sur des projets à Maurice, est venue prêter main forte aux volontaires à Mahebourg pour le nettoyage aujourd’hui.

Mahebourg Waterfront: les bouées usées enlevées

Au Mahebourg Waterfront, les bouées de paille imprégnées d’huile sont enlevés pour être remplacées par des serpentins frais. Ce tas a été embarqué à bord d’un camion pour être transportée ailleurs.

Anse-Jonchée: Josette Marchand fait un appel aux dons

Depuis que la marée noire a touché  Anse-Jonchée dimanche, Josette Marchand, pêcheur conseillère du village âgée de 55 ans, ainsi que onze autre de des confrères et consoeurs, est sur le terrain. Le groupe a reçu des dons du ministère et des compagnies, mais ce n’est pas suffisant. «Avek mask la, nou senti loder la monte dan nou néné, dan nou latet» explique-t-elle. Les bottes, qui sont un peu courtes, les protègent, mais l’eau et la boue s’y infiltre quand même. C’est pour cela qu’elle lance un appel au dons. «Nou ti pou kontan ban bénévol si vin donn nou ene koudmé» rajoute-t-elle.

Anse-Jonchée: les pêcheurs mobilisés

Dépuis le début de la marée noire, les pêcheurs d’Anse-Jonchée n’ont pas eu de répit. Pendant que certains s’affairent à installer les serpentins dans l’eau, d’autres essaient de venir à bour de l’huile déposée sur le littoral.

 

2 000 litres d’huile transférés dans des camions-citernes depuis ce matin

Les employés de Virgin Oil ont pompé environ 2 000 litres d’huile des cuves qui ont été ramenées à terre. L’huile sera par la suite transférée à la raffinerie de Montagne-Blanche pour le stockage à bord des camions-citernes.

 

L’installation des serpentins se poursuit à Bambous-Virieux

La bataille contre la marée noire est toujours en cours. A Bambous-Virieux, les pêcheurs de la région ont été mobilisés pour poursuivre l’installation des serpentins en paille de canne pour faire barrière à l la nappe d’huile.

 

Des serpentins pour protéger le parc marin de Blue-Bay débarquent

Des véhicules chargés de bouées de paille pour limiter la propagation de l’huile sont arrivés au Blue-Bay Marine Park il y a quelques instants. Par la suite, ils seront installés par mesure de précaution afin de protéger la réserve.

Bambous-Virieux: des équipements distribués au pêcheurs pour aider au nettoyage

Comme annoncé, les pêcheurs des régions affectés ont été sollicités pour aider au nettoyage des zones affectées. Les concernés étaient enregistrés ce matin à Bamboux-Virieux et le ministère de l’Environnement procédait à la distribution d’équipements nécessaires et PPE pour les protéger pendant la tâche.

 

Le nettoyage a débuté à Blue-Bay

Le nettoyage de la plage de Blue-Bay, touchée par la marée noire ce matin, a débuté. Des sacs remplis d’huile mélangée à du sable s’entassent déjà sur la plage, qui est désormais zone resreinte. Tania Diolle et Stephan Toussaint sont sur place pour un constat des lieux.

 

La confection des bouées de paille se poursuit

A Anahita, les volontaires sont toujours à pied d’oeuvre pour confectionner les bouées de paille. Une centaine de salariés de 16 hôtels du littoral se sont mobilisés pour la production massive de serpentins sur l'helipad d’Anahita.

 

La plage de Blue-Bay désormais «restricted area»

Des traces d’huile ont été aperçues sur la plage de Blue-Bay ce matin. Les autorités ont décrété la zone «restricted area». Le public et les journalistes n’y ont plus accès. Selon les officiers sur place, l’ordre vient d’en haut.

 

Le Gulf Star poursuit l’exercice de pompage

Le pompage de l’hydrocarbure qui se trouve toujours à bord du Wakashio reprend. Ce matin, le Gulf Star, un navire sollicité pour aider à l’opération, a quitté le port pour se rendre sur les lieux du naufrage pour poursuivre l’opération. A hier, il ne restait qu’environ 700 tonnes de fioul à bord de l’épave. Le pompage devrait prendre fin aujourd’hui.

La nappe d’huile a touché 11.5 km de nos côtes

Selon les images satellitaires, la nappe d’huile avait touché 11,5 km de nos côtes et recouvrait une superficie de 27 kilomètres carré à hier, mardi 11 août. L’information a été publiée sur le site de Forbes.

L’auteur du texte, Nishan Degnarain, un économiste spécialisé reconnu dans son domaine, explique que selon les images disponibles, la superficie de la nappe est dix fois plus importante. La nappe s’étend désormais de l’Ile aux Cerfs à Blue-Bay.

CMT aide à la fabrications des boudins absorbants

La compagnie CMT livrera 30 km de housse qui seront utilisées pour la fabrication des barrières de paille  aux volontaires qui sont à Mahébourg aujourd’hui. Les housses ont été testées et les résultats ont été concluants.

La CMT fournira aussi 8km de barrières en Néoprène qui seront utilisées à freiner la propagation de l’huile.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x