MV Wakashio: la motivation des citoyens ne fléchit pas

Avec le soutien de

Cinquième jour de mobilisation pour tenter de venir à bout de la marée noire. Aujourd'hui, le nettoyage du lagon s'est poursuivi. Pendant ce temps, le mouvement pour fabriquer les serpentins de paille pour limiter la propagation de la nappe d'huile s'est poursuivi a Mahebourg.

MV Wakashio: 395 tonnes métriques d’huile et 90 tonnes d’«oil sludge» retirées de la mer

Depuis le début de la mobilisation pour nettoyer le lagon suite à la fuite d’huile, bénévoles et volontaires ont déjà enlevé 395 tonnes métriques d’huile et 90 tonnes d’«oil sludge» ont été retirées de la mer. Aujourd’hui a marqué le cinquième jour de la mobilisation citoyenne pour venir à bout de ce drame écologique, et la motivation n’a pas fléchi.

 
 

 

MV Wakashio: la cinquième journée de nettoyage en images

La confection des bouées de paille s’est poursuivi pour le cinquième jour à Mahébourg aujourd’hui. A Unicity, les volontaires se sont mis à fabriquer les boudins absorbants à base de cheveux et de bas en nylon. 

Lire la suite de l'article: MV Wakashio: la cinquième journée de nettoyage en images

Le risque que le navire se casse est une quasi-certitude, selon Pravind Jugnauth

Lors de sa conférence de presse aujourd’hui, Pravind Jugnauth est revenu sur l’état du MV Wakashio. Selon le Premier ministre, de nouvelles fissures sont apparues et le bateau va se casser.

«Li kler ki a enn moman, bato la pou kassé» a dit le Premier ministre. Plusieurs scénarios sont envisagés, y compris le pire. Il se peut que l’arrière du bateau, où se trouve encore plus de 1 900 tonnes métriques d’huile, s’endommage et l’hydrocarbure se retrouve à la mer. Le chef du gouvernement a précisé que cette éventualité est envisagée et les équipements pour faire face à cette catastrophe probable sont déjà là.

Lire la suite de l'article: Le risque que le navire se casse est une quasi-certitude, selon Pravind Jugnauth

Shakeel Mohamed: «Les autorités ont agi de façon criminel envers l’environnement»

Dans une vidéo postée sur sa page Facebook, Shakeel Mohamed a décortiqué l’article concernant le naufrage du Wakashio publié sur Forbes. Selon le député travailliste, il y a plusieurs zones d’ombres qui nécessitent des réponses.

Lire la suite de l'article: Shakeel Mohamed: «Les autorités ont agi de façon criminel envers l’environnement»

 
 

 

Wakashio: DIS-MOI demande au GM de dire…

Elle n’a pas tardé à réagir face à la situation entourant le naufrage du MV Wakashio.

C’est dans un communiqué émis le 7 août que l’association qui a pour but de promouvoir les droits humains, en l’occurrence DIS-MOI (Droits Humains Océan Indien) a adressé cinq questions au gouvernement. Document dans lequel elle sollicite  des réponses sur le fait si des mesures de restauration ont été prises pour l’écosystème marin et terrestre à la suite des dommages causés.

Lire la suite de l'article: Wakashio: DIS-MOI demande au GM de dire…

 

Greta Thunberg répond à l’appel de Fridays for Future-Mauritius

C’est sur son compte Instagram que Greta Thunberg a relayé l’appel lancé par le groupe Fridays for Future-Mauritius. L’équipe a demandé de l’aide pour que des équipements soient acheminés vers le pays pour venir à bout de la nappe d’huile.

Les volontaires à l’oeuvre pour fabriquer les boudins absorbants

La fabrication des boudins à base de cheveux et bas en nylon a débuté aujourd’hui à Unicity. Plusieurs bénévoles sont sur place pour remplir les bas de cheveux et les coudre par la suite. Ces boudins seront utilisés pour absorber l’huile de la mer. Chaque kilo de cheveux absorbera en moyenne huit litres.

 

Pradeep Roopun: «Je mets la main à la pâte tous les jours. Je fais du jardinage et nettoie chez moi»

Le President de la République était descendu au Vieux Grand Port aujourd’hui pour un constat des lieux. A la question de savoir s’il est prêt de mettre la main à la pâte, Pradeep Roopun a fait savoir qu’il le fait tous les jours chez lui. «Je fais du jardinage et je nettoie chez moi» a répondu le Président. 

En ce qui concerne la catastrophe écologique, Pradeep Roopun affirme qu’il aide en sa capacité de Chef de l’Etat en contactant les diplomates pour avoir l’aide des pays amis.

Quant à Kavy Ramano, il a refusé de commenter la situation.

 
 

 

Vieux Grand Port: Ramano et Roopun assistent au nettoyage

Des sceaux d’huile sont enlevés de la mer au Vieux Grand Port depuis hier. Tous sont engagés dans une course contre la montre pour éviter que la côte ne s’abime encore plus. Aujourd’hui, Kavy Ramano et Pradeep Roopun ont fait le déplacement pour constater l’évolution des travaux.

 

La situation autour de l'épave en direct

Le Case du Pêcheur: opération sauvetage des mangroves

Les bénévoles sur place mettent les bouchées doubles pour enlever un maximum de fioul qui a atteint les racines des mangroves. Les tonneaux d’huile récupérée se remplissent à vue d’oeil. Des bouées de paille sont aussi placées pour empêcher que l’accumulation d’hydrocarbure augmente.

 

L’installation des bouées en cours

De Mahébourg, les bénévoles ont mis le cap sur le lieu où la nappe est importante. Sur place, ils mettent les serpentins de paille à l’eau.

MV Wakashio: «C’est un travail sur le long terme qu’effectueront la France et Maurice» explique le Premier conseiller de l’ambassade de France

C’est à l’ambassade de France que le Premier conseiller, Jean Lohest ainsi que Grégory Martin,  Chargé de Mission de Région Réunion, ont rencontré des membres de la presse ce lundi 10 août. Le but était de de fournir des informations sur l’acheminement des équipements en provenance de la Réunion.

Le Premier conseiller a précisé que tous les experts ainsi que l’assistance humaine qui ont été déployé de la Réunion et de France ont été soumis à un test PCR samedi à leur arrivée et ont attendu les résultats avant de se mettre à la tâche.

 

Les mangroves entourés de fioul

Les mangroves et la chambre 17 (la dernière) de la Case du Pêcheur sur pilotis sont entourés de fioul. Une trentaine de résidents ont été évacués dimanche matin car l'odeur est insupportable.

Les volontaires à l’oeuvre

Comment les bouées de paille sont placées en mer ? C’est ce que notre équipe, qui est à bord d’un bateau avec les bénévoles, va constater. Suivez l’opération en direct.

Mahébourg: une mobilisation qui dure

La foule est moins importante que ce week-end au Mahebourg Waterfront, mais la motivation inébranlable est toujours bien présente. Les bénévoles confectionnent toujours les bouées avec de la paille et les transportent dans les zones affectées.

Bambous-Virieux: les bénévoles sécurisent le barachois

À la Case du Pêcheur à Bambous-Vireux. Des volontaires qui ont pris congé  dont des membres d'Aret Kokin Nou laplaz sécurisent le barachois. Des boudins confectionnés par des citoyens arrivent à contenir la nappe de fioul juste à l'entrée du barachois (à droite). Des nappes d'huile visibles à la surface de l'eau dans le barachois qui contient des palétuviers endémiques «uniques au monde» et des crabes. C'est aussi là que des poissons viennent «met ba.»

 

Pendant ce temps, au Mahebourg Waterfront...

 

Zeness san Frontyer poursuit la distribution de nourriture pour les volontaires

Ils sont sur place depuis hier. Les membres de l’ONG Zeness san Frontyer ont installé un stand pour préparer à manger pour les volontaires qui sont toujours mobilisés pour confectionner les bouées de paille.

Pointe-du-Diable: la SMF à l’oeuvre

Armés de leurs pelles, les soldats de la Special Mobile Force sont sur le terrain pour enlever le fioul qui s’est déposé sur le sable et les rochers. Par la suite, l’hydrocarbure mélangé au sable est mis dans des sacs poubelles. Mais le plastique e résiste pas toujours, comme le démontrent les photos.

 

L’opération de transfert d’huile en cours

A Pointe-Jérôme, l'huile récupérée autour du MV Wakashio est mise dans des cuves. Celles-ci sont ensuite transportées vers la terre. L’hydrocarbure est ensuite transférée dans des camions-citernes.

La situation à Pointe d’Esny

Au loin, le vraquier est toujours à moitié submergé. Des bouées et barrières ont été placées un peu partout le long de la plage pour éviter que l’huile ne s’y dépose. Mais des algues imbibés d’hydrocarbure jonchent le littoral dans la région.

Les camions d’eaux usées mobilisés

A Pointe-Jérôme, les camions de «waste water» ont été mobilisées pour collecter l’huile pompée du MV Wakashio.

 

MV Wakashio: Bruneau Laurette parle de «défaillances» et de «mensonges»

Bruneau Laurette, spécialiste en sécurité maritime et activiste social a tenu une conférence de presse ce lundi 10 août pour parler de la situation suite au naufrage du MV Wakashio. Dans la foulée, il a affirmé qu’il compte engager des poursuites contre les autorités pour négligence.

«La National Coast guard a laissé le navire poursuivre son chemin dans les eaux mauriciennes. Que ce setait-il passé s’il y avait des terroristes à bord ?» a demandé Bruneau Laurette. «Pourquoi n’y a-t-il pas eu des tirs de sommation et pourquoi il n’a pas été arraisonné suite au refus de répondre ?» 

L’expert a dressé une liste de défaillances qui illustrent, selon lui, l’immobilisme qui a mené à ce désastre. «Ce sont surtout les mensonges qui sont graves» a-t-il rajouté. Pour toutes ces raisons, il pense entamer des poursuites contre le ministère de la Pêche et celui de l’Environnement pour négligences et mensonges.

Aucun poisson mort à la ferme marine de Mahebourg

Dès le début, la ferme marine de Mahebourg a activé le protocole prévu pour la protection des cages de poissons. Pierre Yves Semaesse, directeur de l’organisme située à Pointe-aux-Feuilles, explique ce qui a été fait. Cependant, il précise que l’impact indirect des produits chimiques qui ont été déversés dans le lagon est pour l’heure inconnu.

Ferme marine de Mahébourg: la protection des poissons s’organise

La ferme compte 3 800 tonnes de poisson. Pour l’heure, la nappe d’huile n’a as encore atteint les cages. Des serpentins confectionnés avec du polystyrène et de tissu pour freiner l’hydrocarbure sont mis autour de la ferme pour la protéger.

 

Atif Aslam exprime sa solidarité envers les Mauriciens

Après Kailash Kher, c’est un autre chanteur de Bollywood habitué de Maurice qui a tenu à exprimer sa solidarité envers les Mauriciens. Dans une vidéo, Atif Aslam explique qu’il a suivi la situation et exprime sa solidarité envers les Mauriciens. «I know that you guys shall overcome this disaster with strength and patience.»

«Pann gagn enn sou ek gouvernma» fustige Gutty Gooroodev

Il est sur le terrain depuis samedi. Gutty Gooroodev, un plaisancier de Pointe-aux-Feuilles âgé de 55 ans, est remonté et ne se cache pas pour le dire. Aidé par les volontaires de Trou-d’eau-Douce, sa famille et ses voisins, il essaie, avec les moyens qu’il a à sa disposition, de protéger le lagon.

«noumem ine fer tou ici. Les élus nous avaient demandé de les contacter en cas de besoin. Mais les ministres  sont venus les mains vides et sont repartis» déplore-t-il. 

Selon Gutty Gooroodev, les plaisnaciers ont subi un choc avec la pandémie de la Covid-19. Cette catastrophe écologique empire la situation. «Pa koné kouma pou dress sa et kan pou kapav koumans travay.»

La mobilisation s’organise à Pointe-aux-Feuilles

Habitants, plaisanciers et bénévoles mettent la main à la pâte pour placer les barrières de paille dans l’eau à Pointe-aux-Feuilles pour sauver ce qu'ils peuvent de leur gagne-pain.

À Quatre-Soeurs, mobilisation des habitants et pêcheurs pour aller placer des serpentins de pailles de canne en mer.

 

Marée noire: «Qui sont les responsables ?» demande le pilote Lewis Hamilton

Sur son compte Instagram, le champion du monde de Formule 1 a partagé une «story» de l’ONG Save The Reef concernant la marée noire. «Qui sont les responsables? Cela doit être considéré comme un crime et les coupables emprisonnés pour leur laxisme et mépris pour l’environnement» a-t-il écrit.

 

Le Rotary Club de Port-Louis lance un appel aux dons d’équipements

Les plongeurs ont besoin de combinaisons de plongée, mes masques, des palmes et tubas pour poursuivre les opérations. C’est pour cette raison que le Rotary Club de Port-Louis a lancé un appel aux dons. «Une fois que les combinaison ou autres équipements ont été en contact avec l’huile, ils ne peuvent plus être nettoyés et réutilisés» explique le Club dans un communiqué.

Les points de collecte sont le magasin A.B. Desai à Port-Louis, la librairie Le Cygne à Rose-Hill et Fabindia à Trianon.

 

MV Wakashio: le pompage d’huile interrompu à cause du mauvais temps

La météo l’avait prédit. La conditions climatiques se sont dégradées, le vent souffle à 50 km/h et des houles de cinq mètres sont attendues. Face à la situation, le pompage d’huile du MV Wakashio vers d’autres pétroliers a été stoppe. L’exercice reprendra dès que la mer le permettra, soir vers 19 heures ce soir. 

Lire la suite de l'article: MV Wakashio: le pompage d’huile interrompu à cause du mauvais temps

A bord du Wakashio

Quelle est la situation à bord du navire ? Cette vidéo, filmée ce matin, donne un bref aperçu du pompage qui a lieu. Plusieurs cuves sont déjà remplies et attendent d’être transférées vers la terre par hélicoptère.

Catastrophe écologique: «Every tough time comes to teach us something» dit Kailash Kher aux Mauriciens

Le chanteur de Bollywood, un habitué de Maurice, a une pensée spéciale pour les Mauriciens en cette période difficile. A travers une vidéo, Kailash Kher demandent à la population d’être forte et dit qu’il que toute situation difficile nous apprend quelque chose.

Des bénévoles attendus à Rivière-des-Créoles, Deux-Frères et Vieux Grand-Port

Pour poursuite le nettoyage dans les zones touchées hier, le collectif Sov Lanatir a lancé un appel aux volontaires. Le manque de main d’oeuvre pour que le nettoyage soit encore plus efficace se fait sentir à Rivière-des-Créoles, Deux-Frères et Vieux Grand-Port.

 

Message d’Eco Sud pour cette journée

Le planning de la journée mise en place par l’ONG Eco Sud:

MAREE NOIRE : UPDATES pour le lundi 10 août concernant les fabrications de bouées de paille et de cheveux

Message de CIEL Group, pour le site FALAISE ROUGE :

"IMPORTANT : demain lundi, nos équipes ont déjà établi un planning pour les opérations. Nous n’avons, donc, pas de besoin de volontaires. Nous vous tiendrons informés pour le reste de la semaine.

Merci à tous!"

Message de Terra, pour le site de BEAU PLAN :

"Dans le cadre de récentes mises à jour préconisées par les experts et concernant l'optimisation des "babas", nous devons finalement repousser la journée d'ateliers de confection prévue ce lundi 10 août – cela dans l'optique de produire des matériaux plus efficaces pour lutter contre cette crise écologique.

Nous vous tiendrons informés dès que possible des nouvelles directives.

Merci à tous pour votre mobilisation"

Message de Moka Smart City, pour le site de BAGATELLE:

"Mersi Moka'mwad ! 

Vous avez répondu présents en grand nombre à Bagatelle ce week-end, et grâce à vous, 3 km de boudins flottants ont pu être fabriqués 

Les ONGs sur place dans le sud-est nous ont demandé de mettre en pause la fabrication de boudins le temps qu'ils fassent un point de la situation. Il n'y aura donc pas d'atelier demain.

Nous reviendrons vers vous quand / si les ateliers reprennent plus tard dans la semaine."

Message de Uniciti Mauritius, pour le site MEDINE/CASCAVELLE :

"THANK YOU to all the volunteers today for the amazing team work! We must continue our efforts

To donate hair and volunteer, send a message to Julie on 59318751

To help making cane straws floating booms, register with the Fondation Medine Horizons' team on 52510608 or 54764394"

En attendant, n'hésitez pas à vous inscrire sur la base de données de l'organisme ECOSUD pour faire partie des bénévoles qu'il pourra plus facilement contacter et mobiliser sur les sites qui en ont besoin. Le lien : https://forms.gle/YSC85HByQpvKNUGe8

Les collectes de cheveux, bas, collants, bouteilles en plastique 1.5l ou 5l avec bouchon, cutters, ciseaux, corde, gants, bottes, masques... sont toujours d'actualité pour Uniciti, et serviront également lors de la remise en route des autres sites.

Pour les personnes souhaitant se rendre sur les plages de l'Est et du Sud pour nettoyer :SURTOUT inscrivez-vous au préalable auprès d'Ecosud, qui prendra ensuite contact avec vous pour mieux coordonner les opérations, ou rapprochez-vous d'organismes spécialisés pour rester dans un cadre sécurisé. Le communiqué d'Ecosud est accroché à ce post. Il rappelle que les hydrocarbures sont des substances toxiques.

Bravo Moris !

Maurice n’a pas l’expertise pour gérer une telle situation, n’a cessé de martelé le gouvernement. Cependant, cette photo, prise par le photographe Dimitri Rault au Mahébourg Waterfront hier, résume la situation sur le terrain. Ici, un homme ajuste le masque d’un plongeur dont la main est recouverte de liquide visqueux. Ce dernier fait partie de l’équipe installant les bouées de paille. 

Cet entre-aide entre les volontaires fait que le travail avance très vite.

Bravo Moris !

Dons de cheveux: «Ne mélangez pas les dons et les déchets» disent les volontaires

Depuis que Françoise Gachet a lancé son appel, il y a eu une forte mobilisation pour le don des cheveux qui seront utilisés pour fabriquer des boudins absorbants. Cependant, les bénévoles qui travaillent sur ce projet ont remarqué que plusieurs salons mettent les cheveux récoltés dans la même poubelle que les déchets. Les mèches sont mélangés avec mégots, lames de rasoir et autres emballages. «Il faut trier. Cela prend du temps, et en plus, il y a le risque de blessure» explique quelqu’un du groupe. C’est pour cette raison qu’un appel a été lancé pour que les cheveux soient stockés séparément.

MV Wakashio: le bateau était dans l’Exclusive Economic Zone de Maurice deux jours avant le naufrage

Selon les images de Winward, une compagnie d’analyse de données satellitaires, le Wakashio est entré dans la done appartenant à Maurice le 23 juillet, soit deux jours avant l’impact. L’information a été publiée dans un article paru sur le site du prestigieux Forbes.

Lire la suite de l'article: MV Wakashio: le bateau était dans l’Exclusive Economic Zone de Maurice deux jours avant le naufrage

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x