L'express leaks du dimanche 2 août au vendredi 7 août

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Vivement les masques

Le port du masque au Parlement a des avantages autres que sanitaires. Quelques élus en profitent pour débiter des commentaires déplaisants sans que le speaker le découvre. Il y a même un non-élu souvent présent dans l’hémicycle qui marmonne des commentaires quand le gouvernement est attaqué. Il est trahi par le mouvement du tissu.

L’océan indien en danger

Le mouvement Europe Écologie Les Verts mobilise les fonds européens afin de protéger la zone océan Indien. Le groupe va accentuer sa campagne internationale en soulignant que c’est une affaire d’équilibres d’écosystèmes. 

La nomination d’un nouvel ambassadeur contestée

Pressenti pour être ambassadeur dans une importante capitale européenne, ce nominé politique est loin d’avoir l’estime de l’establishment du 11e étage de la Newton Tower. Parrainé par les membres de Lakwizinn, plus particulièrement par l’épouse d’un ex-ministre, il n’a pas l’intention de jeter l’éponge même après avoir occupé ce poste comme diplomate de carrière pendant au moins une dizaine d’années. Aujourd’hui, retraité, dépassé par les grands enjeux économiques, il a quand même fait jouer ses lobbies sectaires pour faire comprendre aux princes du moment qu’il est l’homme de la situation pour défendre les acquis économiques de Maurice auprès des instances européennes. Et ce en privilégiant la diplomatie économique. Entre-temps, les diplomates de carrière, ceux aspirant à une nomination, doivent repasser. 

Stationnement

L’aire de stationnement d’un ministère de la capitale, régulièrement occupée par une conseillère qui n’y travaille pas, fait l’objet d’une controverse. Les fonctionnaires de ce ministère sont agacés car eux-mêmes n’ont pas une place de parking. Ils ont alerté leur hiérarchie ainsi que le ministre responsable.

Under protest

Un honnête citoyen, qui est à la tête de plusieurs organismes du privé, a fait part de sa colère cette semaine lors d’une séance de l’Assessment Review Committee. Il a accepté de payer une amende sur une transaction foncière uniquement parce que cela traîne depuis trop longtemps. L’histoire est révoltante en effet. Il vend son appartement à un prix disons de Rs 4 millions. C’est la «market value». Or, les autorités estiment que l’appartement vaut Rs 5 millions et se base sur le rapport d’un évaluateur du gouvernement. Mais cet évaluateur n’est jamais entré dans l’appartement pour un constat des lieux ; il aurait vu qu’il y a des travaux à entreprendre. L’honnête citoyen a alors expliqué cette absurdité, qu’il a fait consigner. Afin que la justice soit éclairée ! 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x