Yannick Lincoln: «Dans l’expectative par rapport aux déplacements à l’étranger»

Avec le soutien de

Yannick Lincoln a réalisé un retour victorieux à la compétition dimanche dernier, 2 aout 2020, en remportant le Circuit de Riche en Eau. Il confie qu’il ne participera pas à toutes les courses sur route qui seront organisées par la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC) mais uniquement à celles qui cadrent avec sa préparation pour les échéances plus importantes qui lui permettront d’obtenir éventuellement sa qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2021. Toutefois, il demeure dans l’expectative par rapport à sa participation aux compétitions à l’étranger en raison du fait qu’aucune information précise n’est disponible quant à l’ouverture des frontières.

Vous n’avez pas pris part aux deux premières courses après la reprise et voilà que vous gagnez dès votre retour. Cela doit vous faire plaisir…
Oui, je suis bien content. Cela a été un bon combat. Tout le monde a été bien fair-play. Le tracé qu’emprunte le Circuit de Riche en Eau, je le connais très bien parce que je m’y entraine très régulièrement.

En début d’année, vous aviez laissé entendre que vous alliez vous concentrer sur le VTT et que vous ne feriez très peu de cyclisme sur route…
En effet, c’était ce que j’avais décidé. Mais par la suite, le Directeur Technique National (DTN), Michel Thèze m’a parlé et m’a convaincu de faire de la route. Il m’avait dit qu’il comptait sur moi en vue des Championnats d’Afrique sur route qui devaient se tenir à Maurice en mars (ndlr : 23 au 29) mais qui ont par la suite été annulés en raison de la pandémie de COVID-19. C’est pour cela que j’avais pris part au Grand Prix KFC (le 1er mars) et au championnat de Maurice de contre-la-montre individuel (le 12 mars). 

Comptez-vous prendre part à toutes les courses sur route organisées par la fédération dans les prochains mois ?
Non. Cela ne me motive plus de faire les courses sur route tous les week-ends. Mais je vais définitivement prendre part à certaines qui me plaisent ou qui peuvent me servir à préparer des échéances futures.

Justement, quelles sont ces échéances futures ?
Je suis toujours en course pour une qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo (prévus du 23 juillet au 8 aout 2021) et donc, ma préparation est axée dessus. J’avais prévu de prendre part aux Championnats du Monde de VTT marathon en Turquie (23-25 octobre) et ensuite aux Championnats d’Afrique en Algérie (1er au 4 novembre) qui se tiennent à une semaine d’intervalle. Ce qui serait pratique car je pourrais me déplacer pour deux compétitions en une seule fois.

Mais l’incertitude plane en raison de la pandémie. Il n’y a pas encore d’informations précises par rapport à l’ouverture des frontières…
Oui absolument. C’est cela le problème. Je suis dans l’expectative par rapport aux déplacements à l’étranger. Les frontières seront-elles ouvertes d’ici là ? Devra-t-on faire une quarantaine en rentrant à Maurice ? Les autorités mettront-elles en place un protocole spécial pour les sportifs de haut niveau ? Toutes ces questions restent, pour l’heure, sans réponses. Si ce n’est pas possible d’y aller tant pis mais en attendant d’avoir des réponses claires, je continue à me préparer avec tout le sérieux voulu.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x