Fuite d’huile: le propriétaire du Wakashio affirme qu’il mettra tout en oeuvre pour protéger l’environnement marin

Avec le soutien de

Dans un communiqué émis hier, jeudi 6 août, la compagnie propriétaire du MV Wakashio, Nagashiki Shipping Co. Ltd, explique comment le navire s’est endommagé et dans la foulée, affirme que tout sera mis en oeuvre pour protéger l’environnement marin. 

L’intégralité du communiqué: 

Nagashiki Shipping Co. Ltd, propriétaire et gérant du vraquier MV Wakashio, annonce que le navire s’est échoué au large de la côte est de l'île Maurice le 25 juillet vers 19h25 heure locale. 

En raison du mauvais temps et des martèlements constants au cours des derniers jours, le côté tribord de la soute à carburant a été endommagé et une quantité de fuel s'est échappée dans la mer. Des mesures de prévention contre les hydrocarbures sont en place et un barrage pétrolier a été déployé autour du navire.

L'ITOPF (International Tanker Owners Pollution Federation - Fédération internationale des armateurs pétroliers contre la pollution) donne actuellement des conseils au propriétaire,  à l'équipe de sauvetage et au gouvernement sur la pollution et les effets possibles.

Le propriétaire et son club P + I ont engagé une équipe spécialisée d'intervention et de sauvetage qui coordonne ses actions avec les autorités mauriciennes pour atténuer les effets de toute pollution.

Nagashiki Shipping assume ses responsabilités environnementales très au sérieux et, avec les agences et contractants partenaires, mettra tout en œuvre pour protéger l'environnement marin et prévenir toute nouvelle pollution.

La situation est étroitement surveillée et compte tenu des mauvaises conditions de la mer, les efforts de sauvetage sont actuellement suspendus. La décision a été prise d’enlever l'équipage du navire, qui sont tous en sécurité et ont été transférés à terre.

La cause de l'incident fera l'objet d'une enquête approfondie et le propriétaire et le gestionnaire continueront de travailler en étroite collaboration avec les autorités pour en déterminer la cause.

Publicité
Publicité

Le 26 juillet, les habitants de Pointe d’Esny se réveillent avec une triste image: l’épave du MV Wakashio drossée sur les récifs. Le navire japonais battant pavillon panaméen s’est échoué la nuit précédente. 12 jours après, il déverse son contenu dans nos lagons, causant une marée noire. Sans perdre de temps, les Mauriciens, main dans la main, s’activent pour limiter les dégâts. Retour sur la pire catastrophe écologique du pays…

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x