Élections à la MSDTF: Ramgoolam calme la colère des Woochit

Avec le soutien de
Ashish Woochit (debout au fond), candidat du Shree Ganesha Group, a terminé à la 3e place au poste de trésorier. Ce qui n’a pas plu à son frère, le député Ranjiv…

Ashish Woochit (debout au fond), candidat du Shree Ganesha Group, a terminé à la 3e place au poste de trésorier. Ce qui n’a pas plu à son frère, le député Ranjiv…

Décidément, avec les élections de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF) tenues dimanche, des politiciens ont subi des revers. Après le Mouvement socialiste militant (MSM), au tour du Parti travailliste (PTr) de connaître des critiques, depuis lundi.

Ashish Woochit, frère du député Ranjiv, était candidat du Shree Ganesha Group, au poste de trésorier. Après le décompte des voix, il termine à la troisième place, sur les quatre groupes.

Le résultat obtenu par ce candidat n’a pas plu à son frère, qui estime qu’il n’a pas été soutenu par le PTr. Notamment Navin Ramgoolam et Anil Bachoo.

Si Ranjiv Woochit savait bien que la direction travailliste avait donné des instructions pour ne pas se mêler de cette joute électorale, au moins, il aurait souhaité que des directives soient données à Rajenrah Ramdhean de se retirer de la course. D’autant que durant la campagne, l’ancien président de la fédération a pris pour cible le tandem Somduth Permala-Ashish Woochit. Ces derniers étaient accusés d’avoir mal géré la fédération pendant leur mandat.

Mot d’ordre ?                

Les Woochit accusent également Anil Bachoo, qui, selon eux, n’a pas accordé son soutien à ce groupe. Il aurait donné un mot d’ordre pour le président élu. D’autant que l’ancien ministre est connu pour sa proximité avec les dirigeants des temples à travers le pays.

Après les résultats de dimanche, Ranjiv Woochit a décidé de ne pas être présent à la réunion parlementaire et a boudé la séance du Parlement de mardi. Selon des membres du PTr, il aurait coupé contact avec certains députés.

Toutefois, mis au courant de la colère des Woochit, Navin Ramgoolam a eu une conversation avec le député, mardi, et l’aurait calmé. Surtout en avançant qu’il est resté loin de ces élections et ne savait pas trop ce qui s’est passé.

Interrogé, hier, Ranjiv Woochit a indiqué qu’il «avait un petit problème. Tout a été réglé car c’était une affaire interne». Au sujet de son absence du Parlement mardi, il a fait comprendre qu’il avait un engagement et n’a pu être présent. «D’ailleurs, je n’avais aucune question et je ne devais pas prendre la parole sur des débats.»

Quant à Anil Bachoo, il a déclaré que comme il nous avait dit auparavant, il est resté loin de ces élections. Il a encore moins donné de mot d’ordre pour voter pour qui que ce soit.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x