Décès du ségatier Ino Nakeed: namaste babooji…

Avec le soutien de
Le chanteur s’est éteint ce matin à l’hôpital Jeetoo.

Le chanteur s’est éteint ce matin à l’hôpital Jeetoo. 

Un bandeau sur le front, un rythme enjoué même pour raconter une histoire triste. Ino Nakeed aimait le séga d’ambiance. Mais fini les Nacho Beti. Le chanteur s’est éteint ce matin à l’hôpital Jeetoo. Sa sœur, Maithee Pyaneeandee confie qu’il y était admis depuis deux semaines, mais qu’il a connu par la suite des complications de santé. Ino Nakeed, 58 ans, était père de trois garçons et d’une fille. Les funérailles devraient avoir lieu demain.

Si à cause du confinement, il n’avait plus eu d’engagements au cours des derniers mois, le producteur Gérard Louis garde le souvenir d’un «homme correct», qu’il prenait plaisir à programmer dans ses concerts Nostalgies. Mais aussi à inviter lors de nombreuses dates au théâtre de St Gilles, à La Réunion. «Il n’était pas tombé dans le vedettariat. Li ti enn dimounn sinser. Enn dimounn ki pa koz boukou pou fer remarke.» 

Le nom d’Ino Nakeed est aussi associé à son duo musical de longue date avec Marie Josée Couronne. Plus de trente ans de chansons qu’ils avaient célébré en 2016 avec un album intitulé Sari cado lamour pikan. Lui reprenant à plaisir ses tubes Molmole et Prem Chopra. Elle revenant avec Mo sime bien nwar et Mo rann twa to demann.     

Salut l’artiste…

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x