Offshore: Enquête indienne sur le transfert de Rs 500 millions d’une entité mauricienne

Avec le soutien de
Le ministre en chef de Rajasthan Ashok Gehlot et son fils Vaibhav Gehlot, soupçonné d’avoir utilisé une entité mauricienne pour transférer de façon douteuse Rs 500 millions. (SOURCE PHOTO : INDIA TIMES)

Le ministre en chef de Rajasthan Ashok Gehlot et son fils Vaibhav Gehlot, soupçonné d’avoir utilisé une entité mauricienne pour transférer de façon douteuse Rs 500 millions. (SOURCE PHOTO : INDIA TIMES)

Non. On ne parle plus du scandale Wirecard mais d’un autre qui fait les grands titres de la presse indienne depuis quelques jours. Une fois de plus, une entité de l’offshore mauricienne, SivNar Holdings Ltd, est impliquée dans une transaction douteuse d’un montant de plus de Rs 500 millions. L’Enforcement Directorate (ED), l’équivalent de la Financial Intelligence Unit (FIU) en Inde, mène une investigation poussée sur cette affaire depuis quelques jours.

L’enquête passionne les Indiens car Vaibhav Gehlot, fils d’Ashok Gehlot, ministre en chef du Rajasthan, est l’un des personnes d’intérêt dans cette affaire.

En 2013, la compagnie mauricienne avait acheté des milliers de titres du groupe Triton Hotels and Resorts pour la somme de Rs 20 000 par action alors qu’à la base, un titre se vendait à Rs 10. L’hôtel en question appartient à un dénommé Rajan Kant Sharma, partenaire en affaires de Vaibhav Gehlot. Ce n’est pas la seule façon dont ce personnage, dont le domicile a été perquisitionné en début de semaine, est associé à la famille Gehlot. En 2009, le ministre en chef du Rajasthan, Ashok Gehlot, avait alloué 10 000 pieds carrés de terrain pour la construction d’un hôtel du groupe Triton Hotels and Resorts, à Jaipur, qui se trouve dans l’État du Rajasthan.

Selon les enquêteurs in- diens, il s’agit d’une transaction circulaire (round-tripping). Ils veulent également savoir d’où proviennent les Rs 500 millions de fonds qui ont été trans- férés de SivNar Holding Ltd au groupe Triton Hotels and Resorts entre 2007 à 2017. La source de cet argent demeure le plus grand mystère de l’enquête. L’interrogatoire de Vaibhav Gehlot à ce sujet est attendu dans les jours qui viennent.

L’express a voulu en savoir plus sur cette entité mauricienne. Notre enquête démontre que SivNar Holdings Ltd a été incorporée le 28 juin 2006 et qu’elle partage la même adresse que Minerva Fiduciary Services (Mauritius) Ltd, au 2e étage de l’Alexander House à Ébène. Soulignons que le nom de cette société apparaît souvent dans les recherches associées aux Panama Papers. Nous avons contacté une personne responsable pour avoir leur version des faits. Même si l’employé nous a fait comprendre qu’il nous rappellera pour en discuter, nous attendons toujours un retour.

Une fois de plus, cette affaire, qui met à mal l’image de Maurice dans le secteur offshore, intervient à un moment où les autorités s’engagent à sortir de la liste noire de l’Union européenne et de la liste grise de la Financial Action Task Force. Visiblement, c’est mal parti.

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x