Achat de médicaments: le ministère repond aux critiques

Avec le soutien de
Planet + est l’une des pharmacies gérée par Hyperpharm Ltd. Celle-ci a fourni des masques et des médicaments à la Santé pour la somme de Rs 98 117 200.

Planet + est l’une des pharmacies gérée par Hyperpharm Ltd. Celle-ci a fourni des masques et des médicaments à la Santé pour la somme de Rs 98 117 200.

Suite aux commandes de médicaments par le ministère de la Santé pendant la période de confinement et les polémiques qui ont suivi, l'express avait adressé quelques questions au ministère. Les réponses ont été obtenues ce vendredi 10 juillet. Voici la version du ministère de la Santé dans son intégralité.

1.    La compagnie PACK & BLISTER n’est pas enregistrée au REGISTRAR OF COMPANIES. Est-ce que le ministère est au courant ?

Oui, le ministère est conscient de ce fait. La compagnie PACK & BLISTER DISTRIBUCIONES FARMACEUTICAS SOCIEDAD LIMITADA SL est une compagnie basée et enregistrée auprès des autorités Espagnoles. Des documents attestant de la même ont été déposés à l’Assemblée Nationale. 

Répondant à la question B/243 à l’Assemblée Nationale lors de la séance parlementaire du mardi 7 juillet 2020, le ministre de la santé et du bien-être a également précisé qu’il s’agissait d’une compagnie internationale, à l’orale et en réponse à une question supplémentaire du député Mohamed. 

2.    Est-ce normal que le gouvernement accorde un contrat de Rs. 476, 329,362.30 à une compagnie non-enregistrée ?

Le ministère vous invite à prendre connaissance des documents déposés à l’Assemblée Nationale quant à la compagnie en question. Le ministère tient à préciser une nouvelle fois que le ministre de la santé et du bien-être avait précisé de façon claire et audible, le fait que cette compagnie  est une compagnie internationale. Cette déclaration claire et audible de la part du ministre de la santé et du bien-être laisse logiquement comprendre que la compagnie concernée ne peut être enregistrée  auprès du REGISTRAR OF COMPANIES.

 Le Ministère tient aussi à préciser que le ministre de la santé et du bien-être, toujours en réponse à la question supplémentaire du député Mohamed, avait également précisé de façon claire et audible, que les documents au sujet de la compagnie concernée allaient être déposés à l’Assemblée Nationale. 

3.    Il ressort aussi qu’une compagnie GITANJALI CO. LTD, appartenant à Bissoon Mungroo a eu deux contrats du ministère pour la fourniture de 200,000 masques chirurgicaux (Rs. 5, 115,000) et 20,000 masques N95 (Rs. 5, 000,000), le 19 juin dernier sachant que c’est un proche du MSM. Est-ce normal ?

Le ministère de la santé et du bien-être a bel et bien acheté les masques que vous avez mentionnés dans votre question auprès de la compagnie GITANJALI CO. LTD. Le document détaillant ces achats et auquel vous faites référence a d’ailleurs été déposé en toute bonne foi au Parlement par le ministre de la santé et du bien-être. 

Toujours en référence au document détaillant ces achats, le ministère attire votre attention sur la colonne précisant les dates, vous y verrez qu’il y est clairement mentionné DATE OF PAYMENT, c’est-à-dire la date à laquelle la compagnie a été payée pour ses services. Dans la formulation de votre question, vous dîtes que cette compagnie a eu deux contrats du ministère en date du 19 juin 2020, ce qui est faux et erroné.

Le Ministère tient aussi à préciser que ces achats sont effectués après validation du département responsable du « PROCUREMENT » et après l’approbation des cadres administratifs du Ministère. Vous noterez que le document soumis à l’Assemblée Nationale, fait uniquement mention des noms des compagnies concernées et non de leurs propriétaires et actionnaires. Il en est de même pour la procédure du « PROCUREMENT », les noms des propriétaires et des actionnaires d’une quelconque compagnie n’ont aucune influence sur l’attribution d’un éventuel contrat. 

Le ministère traite avec un nombre conséquent de compagnies sur une base régulière, rien que dans le document auquel vous faites référence, les noms de 15 compagnies sont cités. Le ministère n’a aucun intérêt à connaitre leurs propriétaires et actionnaires respectives, et encore moins de mener une enquête sur l’affiliation politique de chacun de ces derniers. Ce qui importe c’est que ces compagnies soient en règle et honorent leurs engagements auprès du ministère. 

4.    PROXIMED LIMITED est aussi parmi ceux qui ont fourni le ministère en équipement. Est-ce que vous êtes au courant qu’un médecin du ministère de la santé est poursuivi par la commission anticorruption pour avoir accepté un billet d’avion gratuit offert par un des directeurs de la compagnie ?

Non. Le Ministère se réjouirait toutefois d’apprendre que la commission anticorruption ait initié une enquête, si ce dont vous faites mention est vérifié.  Si ce dont vous faites mention est par la suite avéré, le ministère ne peut que se réjouir que l’éventuel corrompu et corrupteur, soient sanctionnés selon les provisions des lois en vigueur au sein de notre République.

5.    Plusieurs de ces compagnies ont affiché une grande marge de profit dans les prix de ces équipements, dont les masques entre autres ? Est-ce que le ministère a procédé à une vérification des prix avec les fabricants ? 

Le ministère n’est pas en présence d’aucun document officiel émanant de ces compagnies, faisant état de leurs marges de profits. Si votre rédaction est en présence de tels documents, le ministère souhaiterait volontiers pouvoir les examiner. 

Le Ministère n’a malheureusement pas été en mesure de procéder à une vérification des prix auprès des fabricants. Vous noterez que le contexte dans lequel ces achats ont eu lieu est sans précédent. Les perturbations conséquentes dans les liaisons aériennes et maritimes ont freiné la chaine de distribution des produits et la situation de pandémie a eu l’effet de faire exploser la demande en produits médicaux et les prix pratiqués ont logiquement pris l’ascenseur. 

Au 24 avril 2020, l’Organisation Mondiale du Commerce avait également attiré l’attention sur le fait que 80 de ses pays membres avaient imposés des interdictions pour l’exportation de matériel médical, l’article y relatif peut être consulté sur le lien suivant : https://www.weforum.org/agenda/2020/04/wto-report-80-countries-limiting-exports-medical-supplies/ 

Vous serez d’accord que dans un contexte mondial pareil, il était difficile de s’enquérir des prix à la production et des prix à la revente. Le Ministère se devait par contre d’agir vite et bien afin de protéger la population contre la menace de la COVID19 et c’est ce que le Ministère s’est employé à faire et a fait. 

Le ministère souligne d’autre part qu’il ne serait pas judicieux de comparer des prix pratiqués actuellement avec ceux pratiqués dans le vif de la crise sanitaire mondiale. 

6.    Plusieurs importateurs affirment que les médicaments d’HYPERPHARM en provenance de l’Inde sont plus chers que ceux venant d’Europe. Avez-vous une explication. 

Le Ministère n’est à ce jour pas en présence de doléances émanant d’importateurs de médicaments à ce sujet. Veuillez noter qu’avant d’allouer le contrat pour un certain nombre de médicaments essentiels, le ministère avait formulé des demandes auprès d’un certain nombre d’importateurs, dont HYPERPHARM. Seule la firme dont vous faites mention s’est signalée et a signifié sa capacité à honorer la demande du ministère. 

7.    Au lieu de privilégier tous ces fournisseurs, n’aurait-il pas été envisageable que la STC s’occupe de l’importation de ces équipements ? 

Les équipements auxquels vous faites référence, soit des respirateurs au nombre de 50, ont été achetés auprès de la compagnie PACK & BLISTER DISTRIBUCIONES FARMACEUTICAS SOCIEDAD LIMITADA SL. 

Le Ministère attire votre attention sur le descriptif de la table relative à cette acquisition. Le descriptif est comme suit: LIST OF GOODS PURCHASED UNDER BUDGET 2019/2020 OF THE MINISTRY IN CONNECTION WITH COVID-19 ON BEHALF OF THE MINISTRY BY THE STATE TRADING CORPORATION AS AT DATE.  

Vous noterez par ailleurs que plusieurs achats du ministère de la santé et du bien-être ont bel et bien été effectués par la STC et le ministère du commerce. 

Vous serez également d’accord que même si l’ensemble des achats avaient été effectués par la STC, la STATE TRADING CORPORATION allait quand même devoir se tourner vers des fournisseurs afin de mener à bien cette procédure.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x