Port-Louis: un cas d’avortement allégué rapporté

Avec le soutien de
La femme avait pris des cachets abortifs avant son admission (photo d’illustration)

La femme avait pris des cachets abortifs avant son admission (photo d’illustration)  

C’est dans l’après-midi d’hier, mercredi 8 juillet, que le poste de police de l’hôpital A.G Jeetoo a été alerté concernant un cas d’avortement allégué. Une policière s’est rendue au chevet de la femme mais cette dernière, étant sous médication, n’a pas pu donner sa version des faits.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la femme, âgée de 23 ans, a été admise pour subir un curetage. Avant son admission, elle avait pris des cachets abortifs pour mettre un terme à sa grossesse d’un mois. Son époux sera aussi interrogé dans le cadre de cette affaire.

Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x