Rentrée scolaire: les mesures sanitaires à l’épreuve ce matin

Avec le soutien de
Une rentrée qui sort de l’ordinaire ce mercredi après plus de quatre mois sans classe en raison du Covid-19.

Une rentrée qui sort de l’ordinaire ce mercredi après plus de quatre mois sans classe en raison du Covid-19.

Les écoliers et étudiants masqués… C’est le test de la reprise ce mercredi 1er juillet après plus de quatre mois sans classe en raison du Covid-19. Les établissements scolaires ont, du reste, déployé les grands moyens afin d’appliquer les mesures sanitaires.

Port du masque, hand sanitizers à portée de mains, la distanciation sociale dans les classes, les récréations à des heures différentes par catégorie d’élèves ou encore l’heure de fermeture des écoles échelonnée pour chaque classe… Ce sera le véritable test ce mercredi pour voir si les dispositions prises fonctionnent de manière pratique.

Du côté des établissements secondaires du privé, hier, les membres du personnel enseignant du privé se sont rendus sur leur lieu de travail 24 heures avant la rentrée, pour un dernier briefing avec leur administration respective.

Au Friendship College (Girls) de Goodlands, toutes les dispositions sanitaires sont prêtes. «Nous nous sommes revus hier pour un staff meeting, afin de discuter de la marche à suivre à partir du mercredi 1er juillet», relate Dev Unmole, un enseignant de l’établissement. «Avec plus de 700 élèves, nous avons prévu une équipe pour la vérification de la température corporelle de nos collegiennes.»Les infrastructures ont également été vérifiées une dernière fois. «Des marquages au sol ont été mis un peu partout et nous avons installé des lavabos à chaque étage des bâtiments, pour que les élèves puissent bien se laver les mains…»

 
 

Dans un autre établissement mixte, situé dans le centre de l’île, les enseignants se sont familiarisés avec les nouveaux règlements. «Les marchands ne sont plus autorisés dans la cour de l’école et nous déconseillerons aux élèves de partager leur repas», souligne un facilitateur et enseignant d’art et de design. «Nous donnerons un temps d’adaptation de deux à trois semaines aux enfants. Nous les évaluerons, afin de connaître leur niveau mais pas sous forme d’examen, ceci afin de ne pas les brusquer.»

C’est lors d’une session de formation organisée par le Mauritius Institute of Education et le ministère de l’Éducation que des sujets, tel que l’encadrement des élèves après ces trois mois et demi de confinement, ont été abordés. Ces points ont d’ailleurs été repris lors de la réunion du personnel, hier, dans un collège dans l’Ouest. «Nous avons été invités à rendre cette reprise plus humaine et à aider les enfants à se reconnecter avec leurs études», affirme une enseignante de mathématiques. «Nous n’avons pu rencontrer nos élèves durant plus de trois mois et nous ne savons pas comment ils ont tous vécu le confinement. Nous devrons donc les aider à reprendre le chemin de l’école en douceur afin qu’ils ne sentent pas submerger par tous ces changements, dont le calendrier scolaire chamboulé.»

voir aussi :Rentrée scolaire: une reprise pas comme les autres

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x