Données personnelles: la MRA tenue de détruire toutes les informations fournies pendant le confinement

Avec le soutien de
Pour obtenir le WAP, les individus et compagnies ont dû fournir des données personnelles

Pour obtenir le WAP, les individus et compagnies ont dû fournir des données personnelles  

Depuis le 18 mars dernier, plus 417 000 personnes ont eu leur Work Access Permits (WAP) et 300 000 ont eu des aides sous le Government Wages Assistance Scheme (GWAS) et le Self-Employed Assistance Scheme (SEAS). Mais pour bénéficier de ces services, les particuliers et compagnies ont dû fournir les détails personnels comme noms, adresses, numéros de téléphone et trajet pour se rendre au travail. Dès lors, la question se pose: que feront les autorités de ces données après la période de couvre-feu sanitaire ?

Selon Ashok Radhakissoon, ancien chairman de l’Independant Broadcasting Authority (IBA) et de l’Information Communication and Technology Authority (ICTA), la Mauritius Revenue Authority  ou la police sont tenues de détruire toutes les données accumulées pendant cette période, comme stipulé dans la Data Protection Act. La raison est qu’elles ne seront plus nécessaires pour ces instances car les contrôles n’auront plus lieu. De plus, ces données ne pourront pas être utilisées contre une personne après la période de confinement.  «Mais est-ce que la loi est bien respectée ? Ces données ne sont pas transférées vers un autre serveur avant la destruction ?» se demande un autre homme de loi, sceptique. Pour rappel, les WAP sont émis par  la plateforme Besafemaurtius qui est gérée par Mauritius Telecom

Cependant, Ashok Radhakissoon avance qu’il existe très peu d’informations fournies qui ne sont pas déjà en possession des autorités. «C’est le secteur informel qui est le plus à risque. Ils ont dû fournir des informations mises à jour à leur sujet à la MRA. De toute façon, cette instance a déjà des pouvoirs étendus pour enquêter» avance-t-il.

D’ailleurs, le ministère des Finances et la MRA avaient déjà fait savoir que des enquêtes pourront être entamées sur les bénéficiaires du GWAS ou le SEAS.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x