La CMT demande à ses cadres de réduire leurs salaires

Avec le soutien de
La CMT a, lors d’une réunion vendredi, demandé à ses cadres d’accepter une réduction de salaires, sinon l’entreprise devra licencier...

La CMT a, lors d’une réunion vendredi, demandé à ses cadres d’accepter une réduction de salaires, sinon l’entreprise devra licencier... 

«Cela ressemble à du chantage», indique un cadre de la Compagnie mauricienne de textile (CMT). Il fait partie de ceux que la direction a approchés vendredi leur demandant de réduire leurs salaires par au moins 12,5 %. Ceux touchant des salaires de Rs 50 000 à Rs 60 000 sont concernés tandis qu’au-delà de ce seuil la réduction ira crescendo. 

Au cours de cette réunion, la direction a expliqué sa position : s’ils refusent cette déduction, la compagnie n’aura d’autre choix que de recourir au dégraissage ou encore de mettre certains employés au chômage technique en raison du Covid-19… Si des employés apprécient quand même que la CMT ait daigné leur expliquer son intention, par contre, ils dénoncent cette décision de les mettre devant un fait accompli en leur envoyant un «consent form» s’agissant de la déduction salariale. Et ils ont jusqu’à lundi pour retourner le formulaire en question. 

Rien n’a jusqu’ici été décidé pour les employés touchant moins de Rs 50 000. Pour les autres catégories, leurs salaires incluent les allocations, dont le transport, le boni de présence et les heures supplémentaires, entre autres. 

Nous avons tenté d’obtenir de la version de la CMT hier. En vain. 

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x