Camille Koenig : Les études et les JO de 2021 comme objectifs.

Avec le soutien de
Camille Koenig a décroché l’argent au 100 dos aux JIOI 2019 à Côte d’Or

Camille Koenig a décroché l’argent au 100 dos aux JIOI 2019 à Côte d’Or

Malgré le confinement, Camille Koenig reste très active. Etudiante en ‘Hotel Management’ - à Vatel Mauritius – elle a passé un examen à la mi-mai. Et compétitrice jusqu’à la moelle, la nageuse est toujours motivée à l’idée de représenter Maurice aux JO en 2021.

Alors que certains stressent de rester enfermés chez eux, la médaillée d’or au relais 4x200 4 nages, aux derniers Jeux des Iles, a de quoi s’occuper. Certes, comme beaucoup de sportifs, elle s’entraîne à sec, chez elle. Mais elle a aussi appris à être autrement active et positive. « Comme on ne peut pas sortir, j’ai appris à entretenir la maison où j’habite (nettoyage, repassage etc). Je trouve cela positif (rires) dans la mesure où cela me donne l’occasion de pratiquer pour ma carrière vu que je fais des études dans le domaine de l’hôtellerie ; à cause du confinement, on a dû passer un examen en ligne du 11 au 15 mai plutôt qu’en avril. Je devrais normalement être en stage après cela. Mais cela dépendra de la situation hôtelière à Maurice. Actuellement, c’est ambigu. On ne peut se projeter dans les prochains mois » affirme-t-elle.

Camille Koenig exultant avec ses coéquipières avec l’or gagné au relais 4x100 m 4 nages
Camille Koenig exultant avec ses coéquipières avec l’or gagné au relais 4x100 m 4 nages

A noter que Camille Koenig a débuté ses cours en octobre 2019 à Maurice. Mais du 20 mars à ce jour, elle reste chez elle, chose qui ne semble pas la déranger outre mesure. Par ailleurs, la nageuse n’a pas abandonné l’idée de prendre part aux JO, à Tokyo, en 2021. « C’est mon objectif sportif à moyen terme. Et je peux gérer les études et le sport » dit-elle. Pour rappel, Camille Koenig a fait partie des 4 nageurs (NDLR : avec Elodie Poo Cheong, Bradley Vincent et Mathieu Marquet) à avoir participé aux mondiaux de natation à Gwangju, Corée du Sud, en juillet 2019, tout juste après les JIOI. Et ce, afin d’avoir l’assurance de se voir attribuer une ‘wild card’ pour les olympiades de Tokyo en 2020. Avec le renvoi des JO, tout devra être revu par la Fédération mauricienne de natation (FMN) lors des mois à venir. Mais entretemps, la spécialiste en dos prépare elle-même ses exercices. Lesquels consistent en des abdos, du gainage, des squats et des dorsaux. « Avec le confinement, on mange plus, mais moi j’essaie de garder le même poids. Et de garder la forme. Comme je suis sociétaire du CAMO, je suis les challenges que propose Phillipe Pascal, headcoach du club. Il nous a demandé de nous fixer nous-mêmes des objectifs chaque jour lors de nos exercices. Et d’en faire davantage – mais graduellement – quotidiennement » poursuit-elle.

Camille Koenig est l’une des élites de la natation mauricienne
Excellente dossiste, Camille Koenig est l’une des élites de la natation mauricienne.

Et que pense Camille Koenig d’une sortie de confinement ? « J’ai une grosse réserve quant à cela. Pour les entraînements (NDLR : quand ce sera autorisé et selon les directives du ministère des sports) cela va bien se passer. Nous sommes un groupe de 4 à 5 nageurs à nous entraîner à Côte d’Or. L’accès y est restreint et donc il ne devrait pas y avoir de problème. Mais pour le reste, cela risque d’être la cohue. Ceux qui auront été longtemps confinés voudront sortir en masse. Si on sort du confinement trop vite, je crains une 2e vague de coronavirus à cause de cela » partage Camille Koenig. On comprend l’appréhension la nageuse. Surtout quand celle-ci se remémore le lieu où elle s’entraînait avant les JIOI, dans le Haut-Rhin en France. (NDLR : le club s’appelle  Mulhouse Olympique Natation). « Cette région est un des foyers français du virus. C’est là où il y  eu un peu plus de cas qu’ailleurs. Là-bas, les hôtels se sont reconvertis en lieux de quarantaine tellement les hôpitaux étaient bondés. La France était confinée avant nous mais en sort progressivement. Lorsque le confinement sera levé à Maurice, le virus n’aura pas encore été enrayé. Il faudra alors s’entourer de plus de précautions » suggère-t-elle. Un conseil que ne cessent de répéter les autorités mauriciennes, soucieuses de la sécurité des citoyens et désireuses d’une reprise des plus prudentes.


Fiche signalétique :

Nom : Camille Koenig

Age : 18 ans

Club : CAMO

Palmarès – JIOI 2019 :

Bronze au 200 dos

Argent au 100 dos

Or  au relais 4x100 m 4 nages avec Alicia Kok Shun, Tesa Ip Hen Cheung et Elodie Poo Cheong

Records de Maurice toutes catégories :  au 100 m dos et au

200 m dos

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x