Musique - Tempête des îles: «Le but est de redonner un peu de joie au public» dit Rwanito

Avec le soutien de

Tempête des îles. Rassurez vous, on ne parle pas de cyclone.  Mais bien le titre de la chanson de Martin Joanito  - nom de scène Rwanito  - en collaboration avec Lionkklash, lancée la semaine dernière. À peine publiée, le clip de la chanson est devenu le «talk of the town». Martin Joanito en parle.

D’où vient le titre «Tempête des îles» ?

Disons que cela décrit bien le duo que je forme avec Lionkklash

Comment est-ce que votre choix s’est porté sur le style  Afrotrap ?

 J'ai débuté par le slam et le rap pour progressivement explorer d'autres mondes musicaux. Ce chemin m’a conduit vers une tendance plus festive. Je crois que c’est à ce moment-là que «Tempête des îles» est née. C’est de l’Afrotrap à la sauce mauricienne. Mais ce n’est pas un travail en solo. Ce morceau a vu la collaboration de plusieurs autres artistes, à l’instar de Nico Juice et Nono de 7Times Production pour le rythme, le mixage et mastering ainsi que Pro Feel studio pour l'enregistrement vocal.

 Lancer une chanson en plein confinement n’était-il pas un pari risqué ?

Certes, mais le but était avant tout de redonner un peu de joie au public. C’est d’ailleurs le message de la chanson.  Se laisser aller et s’amuser, même par ce temps de confinement.

La chanson et le clip sont disponibles sur YouTube.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x