Football - Covid-19: un fort lobby pour reprendre la saison

Avec le soutien de
Pamplemousses SC est l’unique formation à avoir pu s’offrir un titre cette saison.

  Pamplemousses SC est l’unique formation à avoir pu s’offrir un titre cette saison.  

Même si leur action a de fortes chances de se révéler vaine en fin de compte, un groupe d’irréductibles – composé de président de club et autres Team Managers – se concerte actuellement en vue de convaincre la Mauritius Football Association (MFA) de revoir sa décision. L’instance de Trianon a, rappelons-le, décidé d’annuler la saison 2019/2020 à cause du coronavirus (Covid-19) en début de semaine. De ce fait il n’y a aucun vainqueur, pas de rélégation ou de promotion.

C’est à travers de nombreux appels téléphoniques que sont organisées les ‘réunions’ pour trouver le meilleur argument pour permettre à la MFA de reconsidérer sa décision. «Nous attendons surtout la fin du confinement pour enclencher des actions concrètes. Mais évidemment, certaines équipes ne sont nullement intéressées à nous soutenir. C’est un peu chacun pour soi sachant que n’importe qui et à n’importe quel moment peut se retrouver lésé. C’est dommage d’agir ainsi», explique un des ‘dissidents’.

19 mars: date fatidique

Pour mieux comprendre cette affaire, il convient de remonter jusqu’à mars et plus précisément le 19 de ce mois fatidique lorsque la MFA a envoyé une correspondance à l’ensemble de ses clubs et aux comités régionaux. L’instance de Trianon invitait ses membres à donner leur avis quant à la suite que devrait prendre le football local d’autant que le confinement avait été annoncé par les autorités. Evidemment certaines équipes ont répondu favorablement à ce que le championnat s’arrête tandis que d’autres ont logiquement voulu que la compétition se poursuive une fois la crise sanitaire terminé.

3 avril: nous anticipions la saison blanche

Dans son édition du 3 avril, l’express mettait en doute la possibilité de poursuivre les divers championnats (Super League, D1, D2 et régional entre autres) et estimait qu’il serait injuste de sacrer une quelconque formation. Nous anticipions à ce moment-là une saison blanche même si dans la pratique il valait mieux attendre les propositions de la Fifa. Dans l’édition du 4 avril, nous analysions les différents aspects à être pris en compte avant d’éventuellement relancer la saison. Cette reprise butait sur plusieurs obstacles et notamment sur la santé des joueurs, acteurs principaux du football. La situation des entreprises, déjà touchées de plein fouet par le virus et donc exposées économiquement ou encore l’impact sur les organismes après un long repos figuraient parmi les problèmes que nous avions évoqués.

6 avril: la MFA annule la saison

Tel le Covid-19, cette décision fut aussi subite que dévastatrice pour certains. A travers un communiqué, la MFA a signifié son intention d’arrêter la saison 2019/2020 avec «effet immédiat». Pas de vainqueur donc, ni de relégués ou de promus. L’instance dirigeante pointe du doigt la situation sanitaire auquel fait face le pays pour soutenir sa décision. Maurice devient même l’une des premières nations au monde à arrêter son championnat avant même que la Fifa ne donne ses recommandations… pas mal pour un pays qui est passé maître dans l’art de cultiver l’amateurisme.

7 avril: grogne dans la sphère footballistique

Plusieurs présidents de club montent au créneau pour dénoncer l’arrêt de la saison 2019/2020. Qu’ils soient proches du sacre ou n’ont plus rien à espérer en championnat, ils estiment que la MFA a pris une décision arbitraire. Ils voient notamment leur investissement tomber à l’eau. Rex-Joe Panain, membre de la MFA et président de GRSE Wanderers, n’a d’ailleurs pas caché son découragement dans nos colonnes. La colère de certains dirigeants est d’autant plus compréhensible sachant qu’il ne restait que cinq journées avant de boucler la saison et que la prochaine compétition ne démarre qu’en novembre. De son côté, Stephan Toussaint, le ministre pour l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) nous a expliqué qu’il n’avait pas son mot à dire concernant la décision de la MFA. Il a précisé qu’il n’était pas au courant de cette démarche.

7 avril: la FIFA soumet ses recommandations

La Fifa a donné ses directives pour la gestion des conséquences juridiques du Covid-19. A Zurich, on estime qu’il est notamment nécessaire d’ajuster la période de transferts compte te- nu de la situation exceptionnelle. L’organe suprême estime même qu’en raison de la suspension de toute compétition en vigueur dans de nombreux pays, il apparaît aujourd’hui évident que la saison ne se terminera pas à la date initialement prévue. Mais la Fifa n’a pas écrit la moindre ligne sur la nécessité d’arrêter les championnats. D’autre part, si certains pays l’on fait, ils l’ont surtout entrepris au niveau de leur ligue amateur. A Maurice, le football n’est, certes, pas professionnel mais la Super League, la D1 et la D2 sont les vitrines du football sur le sol mauricien. La situation n’est donc pas comparable.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x