Un pneumologue placé sous respiration artificielle

Avec le soutien de
Désormais, neuf membres du personnel soignant sont sur la liste des porteurs du virus.

Désormais, neuf membres du personnel soignant sont sur la liste des porteurs du virus.

Ils se savent exposés malgré tout l’attirail de protection dont ils se munissent. Eux, ce sont les membres des services essentiels dont les medical frontliners. Pas plus tard que dimanche 5 avril, un médecin et une infirmière en charge qui ont prodigué des soins à un des patients, depuis décédé, à l’hôpital de Souillac, ont été dépistés positifs. Cela, alors qu’ils avaient terminé leur rotation et étaient en quarantaine dans un hôtel du Sud. Ils rejoignent ainsi les sept autres membres du personnel soignant sur la liste des porteurs du virus. 

Parmi eux, un spécialiste qui se trouve sous respirateur artificiel à l’hôpital ENT. Ce pneumologue, chef de service d’une soixantaine d’années, a été infecté par un des trois premiers cas positifs annoncés officiellement et qui a succombé des suites du Covid-19. Comme confirmé par le Dr Vasantrao Gujadhur, lors du point de la situation sur le Covid-19, hier, lundi 6 avril, le spécialiste a ausculté le patient infecté à sa consultation privée avant de le référer à l’hôpital. 

Sauf qu’à ce moment-là, le patient n’avait pas divulgué son antécédent de voyage au spécialiste. Ce dernier a passé 14 jours en isolement. À la suite de complications de santé, il a été transféré à l’hôpital ENT où il est actuellement sous respirateur artificiel. 

Toutefois, dans le milieu médical, l’on s’interroge sur le personnel qui est chargé d’intuber des patients. Surtout que six des sept victimes qui étaient sous respiration artificielle n’ont pas survécu. 

«N’aurait-il pas fallu que cette tâche soit confiée à un respiratory therapist au lieu d’anesthésistes qui sont formés pour des interventions programmées et pas en médecine d’urgence ?» se demande-t-on. 

Pour revenir au spécialiste en maladies respiratoires, il compte une trentaine d’années de service dont une douzaine dans l’actuel hôpital régional où il exerce. Il a étudié à l’Imperial College de Londres et a surtout été à l’avant-plan pour le compte du ministère de la Santé au temps de SARS – Severe Acute Respiratory Syndrome – et du H1N1 dans le passé...

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x