Covid-19: autobus, 64 sitting, 5 standing, 0 social distancing

Avec le soutien de
Une photo sur Facebook, montrant un bus bondé, où les règles ne sont pas respectées, où certains ne portent pas de masque ou de gant, laisse perplexe.

Une photo sur Facebook, montrant un bus bondé, où les règles ne sont pas respectées, où certains ne portent pas de masque ou de gant, laisse perplexe.

Confinement oblige, depuis la  réouverture des supermarchés, c’est la ruée quotidienne vers ce commerces. Et qui dit déplacement, dit autobus. Cependant, alors que le «social distancing» demeure le maître mot en ce moment. Une photo sur Facebook montrant un bus bondé, où les règles ne sont pas respectées, où certains ne portent même  pas de masque ou de gant, laisse perplexe. Qu’est-ce qui occasionne cette situation ?

Letchanna Poomendra, receveur à la compagnie de transport national mais aussi membre de l’Union of Bus Industry Workers (UBIW) explique que les employés ont vu venir le problème. De loin. «Avec la réouverture des supermarchés et alors que tous les Mauriciens ne possèdent pas de voiture, c’était prévisible. On savait que les bus allaient être bondés…»

Comme le montre la fameuse photo, l’autobus était rempli. «Ena 64 place dan 1 bis. Ti ena 79 dimounn ladan. Aster ena standing ek problem sé pa zot tou kin met mask. Nu pa kapav pa ramass dimounn.oussi parski bis pa pé pass lor ler. Komié létan zot pou atann? Pa bon...» Le problème majeur étant le non-respect du port du masque dans le bus, cela crée la panique parmi les employés des transports en commun. Ils doivent circuler dans le bus, remettre les tickets et rendre la monnaie. Donc, ce processus implique un contact de moins d’un mètre entre le receveur et les passagers. Bien qu’ils soient équipés, ils ont quand même la peur au ventre.

Letchanna Poomendra affirme qu’il sera difficile de trouver une solution car d’une part on peut pas empêcher les Mauriciens d’aller s’approvisionner. «Kan nu ekout ban konférans de press lor Covid, souvan nu tann mentionne ban service esantiel lapolis, dokter etc. Mé kifer pa mensyonn travayer transpor ditou?»

Précision:

Sunil Gopal, le responsable de communication de la Corporation Nationale de Transport, a souhaité précisé que l'autobus bondé de la photo n’appartient pas à la CNT. «Puis,  M. Letchanna Poomendra n'a pas travaillé du tout depuis le début du confinement. Il n'a pas été sur la route» a-t-il fait savoir. Par ailleurs, Sunil Gopal a aussi déclaré qu'en ce moment, il n'y a que 30 bus sur les routes, et ils transportaient une dizaine de passagers tout au plus à chaque voyage.  «Lorsque la décision de rouvrir les supermarchés a été prise, le chiffre a doublé, ce qui laisse toujours la possibilité de maintenir le social distancing. S’il y avait plus de passagers, nous aurions pris la décision d’augmenter le nombre de nos véhicules en opération». De plus, tous les bus de la CNT qui roulent sont désinfectés quotidiennement et tous les employés ont des masques et gants.

Publicité
Publicité

Quand prendra fin le lockdown ? A Maurice, le couvre-feu devait prendre fin le 2 avril mais il a été étendu jusqu’au 4 mai. Maurice a, entre-temps, enregistré pas moins de neuf décès. Voici notre deuxième série de dossier sur le Covid-19 pour cette deuxième période de confinement.

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x