Rébellion: Plusieurs personnes s'en prennent à des policiers

Avec le soutien de
Capture d'écran de la vidéo «live» de la descente policière.

Capture d'écran de la vidéo «live» de la descente policière.

Le confinement a eu une note salée lundi 30 mars le soir à Camp-Levieux. Pour cause, scénario digne d’un film américain : coup de feu, gaz lacrymogène, lancement de projectiles, véhicules de la police endommagés et de la drogue retrouvée et surtout un policier a dû faire usage de son arme à feu pour calmer les esprits échauffés, mais en vain. Toute cette scène, le public mauricien a pu le voir en direct, en LIVE, comme on le dit si bien, à travers une vidéo tournée par une jeune fille, victime de cette descente.

La jeune fille explique que tout s’est passé très vite. La police qui effectuait une patrouille pour s’assurer que le confinement était bien respecté a vu un homme qui errait  dans la rue les policiers et se sont mis à sa poursuite pour lui faire entendre ce raison. Ce dernier a couru jusqu’au chemin menant vers la maison. «  Banla ine perdi trass boug la ek zot ine commans tire gaz lacrymogene », dit-elle. La famille a retenu les services d’Assad Peeroo.

C’est une tout autre histoire que raconte la police. L’équipe de l'ADSU de la Western Division et la Divisional Support Unit effectuaient une patrouille conjointe quand ils ont vu une groupe de personnes amassées devant une maison qui jouaient au carom et ne respectaient pas le couvre-feu. Ces derniers, en voyant la police, auraient intimé à leurs proches de ne pas laisser entrer la police. Afin de leur faire entendre raison- car la foule était devenue hostile et-lançaient des pierres sur les policiers- la police a dû faire usage de gaz lacrymogène. Les policiers ont dû se réfugier derrière les véhicules pour ne pas recevoir des galets sur la tête. Les véhicules de la police ont été endommagés. Un des policiers a dû faire usage de son arme à feu en tirant en l'air, mais ça n'a pas pour autant calmer les esprits échauffés si ce n'est à faire fuir les gens.

Bilan de cet incident: une saisie de 14,2 g de drogues synthétiques et 11,7 g de cannabis.

Un policier a été blessé tandis que des enfants qui se trouvaient dehors au moment de cette descente, ont été touchés par du gaz lacrymogène. Ils ont été emmenés à l’hôpital le soir même et se portent bien.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x