Coronavirus: faute de ballon, des footballeurs se consolent sur console

Avec le soutien de
L'événement a été suivi par près de 170,000 spectateurs sur Twitch, une plateforme de diffusion en direct souvent utilisée par les joueurs de jeux vidéos. 

L'événement a été suivi par près de 170,000 spectateurs sur Twitch, une plateforme de diffusion en direct souvent utilisée par les joueurs de jeux vidéos. 

Des crampons aux pantoufles: alors que le coronavirus oblige les joueurs à rester chez eux, plusieurs stars du ballon rond en Espagne ont continué à cultiver leur rivalité à distance grâce aux jeux vidéos, avec un tournoi de simulation de football organisé le week-end dernier.

En plein confinement, la Liga continue... sur console. Privés de matches depuis le 12 mars, les footballeurs professionnels espagnols se sont mis d'accord pour disputer une grande compétition de foot en ligne à but caritatif, tout en restant chacun chez soi. Un joueur par club a été désigné pour représenter ses couleurs manette en main sur le jeu Fifa20.

Et à la fin, c'est encore le Real Madrid qui gagne: l'ailier Marco Asensio, qui représentait la «Maison blanche» (tiré au sort devant Dani Carvajal et Thibaut Courtois), a remporté cette première édition du «LaLiga Santander Challenge», en s'imposant 4-2 dimanche en finale contre son rival Aitor Ruibal, joueur de Leganes.

L'événement a été suivi par près de 170,000 spectateurs sur Twitch, une plateforme de diffusion en direct souvent utilisée par les joueurs de jeux vidéos. 

Le tournoi a aussi été largement couvert dans la presse (le quotidien sportif Marca lui a par exemple consacré plus de 25 articles), et a généré énormément de réactions sur les réseaux sociaux, avec notamment une mise en scène parodique montrant l'attaquant Borja Iglesias entrant dans son salon... à la manière d'une arrivée au stade un jour de match.

Surtout, ce mini-tournoi a permis de récolter 180,000 euros pour la lutte contre la pandémie (dont 100,000 euros de dons de la part de LaLiga), reversés en intégralité à l'Unicef. 

Derby andalou en ligne

Ce projet est devenu réalité grâce à l'initiative d'Ibai Llanos (G2 esports), l'une des figures du jeu vidéo en Espagne.

Le 15 mars, alors que le calendrier du championnat (suspendu jusqu'à nouvel ordre) prévoyait initalement un derby de Séville entre le Betis et le Séville FC, il a été décidé de disputer quand même la rencontre à 20h00 GMT (20h00 françaises) comme prévu, mais sur console, entre Sergio Reguilon (Séville FC) et Borja Iglesias (Betis). Le tout, commenté par «Ibai», et diffusé en direct sur la plate-forme Twitch.

«Ça vous plairait, un tournoi de Fifa entre les 20 équipes de première division?», a demandé «Ibai» sur Twitter, au lendemain du large succès populaire de ce derby andalou en ligne.

Immédiatement, des grands noms comme Asensio, Courtois, Carvajal (Real Madrid), Sergi Roberto (FC Barcelone) ont montré leur intérêt, et 19 participants ont été sélectionnés (Majorque n'a pas pu présenter de candidat au dernier moment).

«On discutait sur les réseaux sociaux, et j'ai demandé, comme s'il s'agissait d'une bande d'amis : Qui joue ?. On n'est pas amis, mais ça s'est passé comme ça, de manière très naturelle. Il n'y a pas de marques, pas d'agents, aucun intérêt là-dedans. Il n'y a aucun mystère», a expliqué Ibai Llanos à Marca à la veille du coup d'envoi du tournoi, jeudi.

Cet événement d'ampleur aura aussi servi à faire connaître l'esport, les compétitions de jeux vidéos, auprès du grand public. «C'est moche de le dire parce qu'on aurait préféré qu'il n'y ait pas d'épidémie, mais oui, franchement, c'est une belle opportunité», a conclu Llanos.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés