Couvre-feu: ils allèguent avoir été victimes de brutalités policières

Avec le soutien de
Les policiers ont eu le feu vert pour faire comprendre aux citoyens l'importance du confinement.

Les policiers sont autorisés à faire comprendre aux citoyens l'importance du confinement.

61. C'est le nombre de personnes qui ont été prises en contravention dans la nuit de lundi après le couvre-feu. Rien que dans la région de Port-Louis, 21 personnes se trouvaient dans les rues après 20 heures, alors que dans le Sud, trois personnes ont été verbalisées. Ces contrevenants sont passibles d'une amende de Rs 500 ou d'une peine d'emprisonnement ne dépassant pas six mois. Ils devront comparaître en cour, prochainement.

Mais certains allèguent avoir été victimes de violences de la part de la police. Un habitant du Sud, allègue avoir été tabassé par des policiers ivres alors qu'il allait chercher à manger pour sa famille, vers 17h 30, lundi.

Ces derniers l'auraient embarqué et roué de coups avant de le déposer chez lui. Ses proches attendent que la situation se calme dans le pays pour porter plainte à l'IPCC. D'autres personnes ont affirmé avoir été aussi victimes de violence policière alors qu'elles se trouvaient dans la rue ou sous la varangue d'une boutique.

Une source policière explique que les policiers ont eu le feu vert pour faire comprendre aux citoyens l'importance du confinement et certains semblent faire fi des lois. «Pour ceux qui ne veulent pas comprendre, nous n'avons d'autre choix que de faire usage de la force. Ils mettent la vie des autres en danger. Pour ceux qui se disent victimes, ils peuvent toujours rapporter le cas à l'IPCC.»

Les policiers de la division centrale ont aussi eu fort à faire dans la soirée de lundi. Pas moins de 13 personnes ont été verbalisées par différentes unités et  priées de rentrer se confiner chez elles.

Publicité
Publicité

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a mis le pays sous confinement à partir de vendredi 20 mars, 6 heures du matin. Pour finalement annoncer un couvre-feu, à compter de lundi 23 mars, 20 heures. Comment se protéger ? Comment la situation évolue-t-elle à travers le pays ? Comment réagissent les Mauriciens ?  Voici notre dossier sur lexpress.mu

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x