Covid-19: avec quatre nouveaux cas, les autorités durcissent le confinement

Avec le soutien de
Le National Communication Committee a tenu une conférence de presse ce dimanche 22 mars.

Le National Communication Committee a tenu une conférence de presse ce dimanche 22 mars.

Quatre nouveaux cas de Covid-19 ont été répertoriés hier, à partir de 148 tests, des Mauriciens qui travaillaient sur des bateaux de croisière. Ce qui porte à 17 le nombre de patients ayant contracté le coronavirus, sans compter celui qui est décédé. C’est ce que le National Communication Committee sur le Covid-19 a annoncé le dimanche 22 mars. 

De plus, les autorités durcissent les conditions du confinement. Les supermarchés ne seront plus ouverts que de 9 heures à 15 heures, du lundi au vendredi. Fermés les samedis, dimanches et jours fériés, comme mercredi prochain. 

Le Dr Vasantrao Gujadhur explique que les quatre nouveaux cas travaillaient sur un bateau et avaient été placés en quarantaine dès leur arrivée. Les services sanitaires vont continuer à faire du contact tracing , c'est-à-dire rechercer les personnes avec qui ils ont été en contact pendant leur quarantaine afin de pouvoir faire d’autres tests et savoir de quoi il en retourne. 

 
 

Ces équipes ont déjà fait 213 tests sur des échantillons liés à ces cas. Au total, ces 3-4 derniers jours, 348 tests ont été effectués, incluant les analyses dans les hôpitaux.

Appel aux voyageurs

Par ailleurs, les autorités lancent un appel à ceux qui ont voyagé sur les deux vols où des passagers ont été testés positifs (notamment une Malgache en transit). Ce sont les vols MK 015 arrivé de Paris mardi 17 mars à 7 heures (mise à jour à 17 heures, il s'avère que la date est le 18 mars et non le 17) et KQ 274 venant de Nairobi, le mercredi 18 mars. Si vous avez voyagé sur un de ces vols, contactez impérativement les autorités au 201 1903.

Quant aux Mauriciens qui rentrent ce week-end, le gouvernement cherche des places dans les centres de quarantaine. D’ailleurs ceux-ci ont attendu et attendent toujours des heures à l’aéroport avant de savoir où ils seront casés.

Le pays compte 21 centres (où Mauritius Telecom installe le wifi gratuit !) avec 1 119 passagers à ce stade.

Stations-service ouvertes de 9 heures à 15 heures

Zouberr Joomaye a annoncé que, vu que la population ne respectait pas le confinement hier, le gouvernement a décidé de fermer tous les bazars, foires, et marchés jusqu’à nouvel ordre. Les supermarchés seront ouverts de 9 heures à 15 heures du lundi au vendredi. Les boulangeries et pharmacies restent ouvertes. Les stations-service aussi seront ouvertes de 9 heures à 15 heures et, au lieu de 140, 70 seulement opéreront pour fournir carburant et gaz ménager. D’ailleurs, précise Zouberr Joomaye, il n’y a pas de pénurie de gaz ménager. Concernant les boutiques, les autorités travaillent sur celles qui resteront ouvertes ou pas, en fonction de leur emplacement.

Du côté de la police, Krishna Jhugroo remercie la population car elle a répondu favorablemant à son appel, car certaines familles ne se sont pas rendues  à l’aéroport pour accueillir les rapatriés. Mais une petite poignée de personnes continuent cependant de circuler. Il précise qu’un comité siège actuellement afin que tous les services essentiels délivrent un permis pour un contrôle plus strict de la police.

Il y aura aussi une présence policière permanente aux abords des supermarchés, des boulangeries.

Des hôpitaux convertis

Par ailleurs, le ministère de la Santé a mis en place un plan dans l’hypothèse où le Covid-19 progresse. Il en communiquera les détails dans les jours à venir. Si l’épidémie progresse, trois hôpitaux seront dédiés uniquement au traitement du coronavirus : Mahébourg, Montagne-Longue et en partie l’hôpital ENT a Vacoas. Souillac sera converti en centre de réanimation pour les cas très graves. 

Le gouvernement a lancé les procédures d’approvisionnement pour plus de matériel de protection pour la population, le personnel de santé ; masques gants, etc. Le ministère de la Santé a prévu un plan de redéploiement de son personnel hospitalier vers ces nouveaux centres de traitement. L’hôpital va arrêter de faire des opérations qui peuvent attendre. Mais tous les patients qui ont des soins urgents vont continuer à être traités.

Des véhicules d’autres ministères seront réquisitionnés et convertis en ambulance. 

«Nous allons mettre en place un système de médecins à domicile par réquisition pour éviter que les gens ne se déplacent», ajoute Zouberr Joomaye.

Au niveau pratique, le nécessaire a été fait pour les salaires et les guichets seront ouverts les 3 et 4 avril pour payer la pension de ceux qui ne la touchent pas par virement bancaire.

Quant à la controverse sur le décès d’un Espagnol dans une clinique à Baie-du-Tombeau, il s'avère que le patient est décédé d’une pneumonie. «Attention aux fake news. Les gens paniquent et surchargent nos systèmes de soin», demande Zouberr Joomaye. D’ailleurs, la hotline 8924 traite entre 8 000 et 10 000 appels.

Retrouvez l’édition de l’express dimanche et de 5-Plus dimanche sur le Kiosk digital.

Publicité
Publicité

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a mis le pays sous confinement à partir de vendredi 20 mars, 6 heures du matin. Pour finalement annoncer un couvre-feu, à compter de lundi 23 mars, 20 heures. Comment se protéger ? Comment la situation évolue-t-elle à travers le pays ? Comment réagissent les Mauriciens ?  Voici notre dossier sur lexpress.mu

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x