Pascal Tsin: «Nous voyons une frénésie d’achat irrationnelle»

Avec le soutien de
Pascal Tsin, CEO du groupe Super U.

Pascal Tsin, CEO du groupe Super U.

L’enseigne Super U a été prise d’assaut hier. Comment expliquer une telle ruée vers les supermarchés ?
Je pense que toutes les enseignes confondues n’ont pas été épargnées par le phénomène vécu dans d’autres pays : soit une panique généralisée des consommateurs à l’annonce des premiers cas détectés du Covid-19, et leur frayeur d’une pénurie de denrées alimentaires suite aux mesures adoptées, que ce soit sur les plans sanitaires ou transfontaliers, ici comme ailleurs. Chez nous aussi la peur a pris le dessus sur la raison…

La semaine dernière, vous aviez lancé un appel rassurant aux consommateurs. «Pas de panique, il n’y aura aucune pénurie», en écho avec le ministère du Commerce. Pouvez-vous affirmer la même chose aujourd’hui, moins de sept jours après...?
Cette crise sanitaire, qui a une dimension internationale, car répercutée sur les écrans du monde entier, est difficilement gérable; c’est du jamais vu. Quand la peur s’installe et que la raison est reléguée au second plan, les réactions deviennent imprévisibles et tous les plans sont forcément bousculés. Je répète que nous ne sommes pas en situation de pénurie et on n’y sera pas aussi longtemps que le consommateur adopte le «responsible buying».

Comment Super U gère-t-elle une telle affluence au sein de ses enseignes ?
Nous avons l’habitude de grosses foules dans nos magasins surtout en période de fin de mois. Heureusement nous avons des allées larges! Au niveau international, le concept Système U repose sur un projet qui nous réunit tous. Dans le passé, on a déjà traversé des crises, mais jamais une de cette nature. C’est donc ensemble que nous allons affronter cette période, dans le calme, l’esprit de responsabilité et de solidarité. Nous serons à la hauteur de la mission qui nous incombe. D’ailleurs, nous allons commencer une campagne de prévention du coronavirus – voir plus bas. Par exemple, la santé publique demeure notre priorité numéro Un et nous allons donc encourager le respect de la distance de sécurité sanitaire d’un mètre entre les clients et entre les clients et nos équipes.

Comment a évolué l’habitude du consommateur mauricien avec le Covid-19 ?
Nous vivons, au risque de me répéter, une situation exceptionnelle, et nous ne pouvons parler d’habitude ; nous sommes aujourd’hui témoin d’une frénésie d’achat irrationnelle – pour ne pas dire une hystérie – et j’espère vivement que cela ne se transforme pas en habitude...

Travaillez-vous de concert avec les autorités et la MCCI ? 
Sur le plan sectoriel, on est régulièrement consulté par les autorités, et nous prônons une politique de dialogue et d’ouverture avec eux afin de surmonter les défis liés au Covid-19.

Quel est votre message aux consommateurs ? 
Je pense qu’il ne faudrait pas céder à la panique car la solution réside dans notre volonté de changer les habitudes et d’adopter les petits gestes barrières qui aideraient à contenir la propagation de l’épidémie. Cela dit, je ne sous-estime pas l’ampleur et la virulence de ce virus qui a boulversé bien des vies ailleurs. Raison pour laquelle nous devons nous serrer les coudes ici.

Et aux employés ? 
Je tiens à les remercier tous du fond du coeur et à les encourager. La chaîne de solidarité interne fonctionne à plein régime et témoigne du fort engagement de toute la famille U.

Quel sera l’impact du Covid-19 sur Super U et le commerce en général ? 
Sur le plan économique, il est trop tôt pour se prononcer sur les effets du Covid-19 et tout dépendra, à mon avis, de la durée que cela prendra pour contenir sa propagation et, éventuellement, son éradication. Ce manque de visibilité est source de grande inquiétude; et c’est indéniable que beaucoup de commerces en souffriront. La résilience de certains pourrait certainement les aider à survivre, mais clairement pas pour des durées indéterminées. Au niveau de Super U, nous savons que comme chaîne agro-alimentaire on est désormais dépositaire d’une mission essentielle pour la cohésion de la société en ces temps troublés. Nous communiquons pour que nos clients sachent que nos quatre magasins sont approvisionnés régulièrement et il est donc demandé à chacun de rester raisonnable dans ses achats. On encourage aussi nos clients à prendre un chariot par personne. Unis les humains sont plus forts, comme nous l’avons toujours clamé chez U.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x