Mutinerie à la prison de Beau-Bassin: un détenu décède

Avec le soutien de
Des prisonniers n’appréciant pas que les cours de justice aient fermé leurs portes, ont semé la pagaille jeudi 19 mars.

Des prisonniers n’appréciant pas que les cours de justice aient fermé leurs portes, ont semé la pagaille jeudi 19 mars.

Un homme de 41 ans, habitant Roche-Bois est décédé après la mutinerie qui a enflammé la prison de Beau-Bassin, hier, jeudi 19 mars. Cet homme était un détenu qui aurait participé aux troubles.

C’était vers 15 heures hier que les troubles ont commencé. Une grosse fumée s’échappait de la prison de Beau-Bassin et on pouvait entendre des tirs de gaz lacrymogène. 16 gardiens de prisons ainsi que des prisonniers ont même été blessés. Et plusieurs unités de la police, dont la Special Mobile Force, le Special Support Unit, le GIPM, et les pompiers ont été appelés en renfort. Mais que s’est-il passé au juste ? 

Selon les recoupements, les prisonniers se sont affolés quand ils ont appris que les affaires engagées en cour ont été renvoyées après que le Premier ministre ait annoncé que trois cas de Covid-19 ont été répertoriés à Maurice. La situation a vite dégénéré avant d’être maîtrisée. 

Appadoo rassure les proches sur le Covid-19

Le commissaire des prisons Vinod Appadoo a animé une conférence de presse vers 17 h 30 hier pour nous éclairer sur l’incident. Il a expliqué qu’un groupe de personnes qui sont en détention préventive ont commencé à semer le trouble lorsqu’elles ont appris que leurs cas en cour ont été renvoyés à cause du Covid- 19. «Zot ti pé demann pou sorti. Zot inn koumans lager é zot finn met difé.» 

Pour Vinod Appadoo, les incidents étaient tellement graves qu’il a même fait allusion à la grande évasion de 1999. «Dépi 1999, nou pa finn viv enn zafer kumsa». 

Selon lui, des sanctions ne devraient tarder. «Ena 4-5 dimoun ki finn koumans sa. Noun fini trap zot é met zot dan rapor». Le commissaire des prisons a également félicité les condamnés qui ont refusé de participer à la mutinerie. «Vréman mo bzin tir sapo a sa banla. Merci à tous ceux qui nous ont aidés à rétablir de l’ordre.» 

Par ailleurs, Vinod Appadoo a aussi tenu à rassurer les parents des détenus, inquiets avec le Covid-19. «Mwa mo dir zot dormi trankil. Mo pé take care».

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés