Boxe: le Covid-19 met en pause le tournois de qualification olympique

Avec le soutien de
Le tournoi mondial programmé en mai, dans lequel Merven Clair (en rouge) détenait une dernière chance d’obtenir son ticket pour Tokyo, a été reporté.

Le tournoi mondial programmé en mai, dans lequel Merven Clair (en rouge) détenait une dernière chance d’obtenir son ticket pour Tokyo, a été reporté.

Comme prévu, le Covid-19 n’épargne pas le monde de la boxe. A J-130 de l’ouverture des Jeux olympiques de Tokyo, le troisième tournoi de qualification continental a été suspendu lundi. La compétition se tenait à Londres.

«Je sentais cette décision venir», confie Richarno Colin. Le boxeur mauricien qualifié lors du premier tournoi de qualification à Dakar du 20 au 29 février suit les événements pour connaître le nom de ces prochains adversaires chez les 63 kg. Et surtout pour avoir des informations sur un possible report des Jeux de Tokyo. «Le fait de ne pas savoir dans quelle direction on part est aussi stressant», avoue-t-il. Le pugiliste de 32 ans privilégie un report au lieu d’annulation. «La préparation est chamboulée mais le fait que l’échéance soit repoussée est toujours jouable», dit-il.

Hier, le ministère de l’Autonomisation de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs (MAJSL) a communiqué une liste de précautions à prendre par rapport au Covid-19. Parmi celles-ci, «éviter tout voyage à l’étranger pour le moment». Dans ce cas de figure, Richarno Colin sait qu’il n’aura pas beaucoup de compétitions à l’étranger. Pourtant, sa fédération aurait tout fait pour qu’il en fasse le maximum. «Nous avions prévu qu’il fasse un maximum de compétitions internationales afin qu’il soit plus à l’aise lors du tournoi olympique. Mais la situation n’est pas propice pour voyager», regrette le président de l’Association mauricienne de boxe (AMB), Indiren Ramsamy.  Ce dernier recommande, également, la prudence. «Ce virus est dangereux. Mieux vaut prendre toutes les précautions. La santé passe avant tout», dit-il. Qui plus est, le ministère «préconise également que tous les événements sportifs internationaux qui devaient se tenir sur le territoire mauricien soient reportés à une date ultérieure».

«Ces décisions prises sur le plan local me semblent avisées. De toute façon, le nombre de pays qui imposent le confinement grandit quotidiennement», dit, résigné, le président de l’AMB. Le monde de la boxe n’échappe pas aux mesures prises par les différents gouvernements. C’est ainsi qu’hier à Londres, le tournoi de qualification olympique pour le continent européen a été suspendu. «J’espère sincèrement que tous les participants rentreront chez eux en bonne santé», dit-il. Comme dans notre édition d’hier,  Richarno Colin le répète : «La santé publique passe avant le sport.»

Quant à la décision de mettre en pause le tournoi de qualification pour l’Europe, elle a été prise par le groupe de travail formé par le Comité international olympique, la Boxing Task Force (BTF), pour la mise en place des épreuves de boxe pour les JO 2020. Cette compétition avait débuté le samedi 14 mars et devait prendre fin le 24. Pendant trois jours, les combats se sont déroulés à huis clos à la Copper Box à Londres.

Les organisateurs ont suspendu le tournoi à la suite des nouvelles mesures prises en Grande-Bretagne pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus. A l’issue des combats disputés hier soir, chez les hommes des 52 et 57 kg, 16 tickets ont été distribués pour Tokyo.

Les combats pour cette étape européenne reprendront ultérieurement. Le groupe de travail privilégie une reprise des qualifications en mai. De ce fait, le tournoi de qualification olympique pour l’Amérique, prévu à partir du 27 mars à Buenos Aires en Argentine, est aussi reporté. Idem pour le tournoi mondial programmé à Pairs du 14 au 24 mai dans lequel Merven Clair détenait une dernière chance d’obtenir son ticket pour Tokyo.

Dans un communiqué, la BTF souligne : «La sauvegarde du bien-être des athlètes, des officiels et de tous les autres participants est une priorité absolue. Depuis la phase de préparation de l’événement, la BTF travaille en étroite collaboration avec le Comité d’organisation locale (COL) et l’organisme chargé du bon déroulement de la compétition, ses parties prenantes, ainsi qu’avec ses propres experts médicaux et les autorités sanitaires nationales, afin de mettre en place les mesures de précaution necessaire.»

Alors que plusieurs pays prennent des mesures de restrictions de voyage et de quarantaine, la BTF explique qu’elle souhaite que tous les participants de la soixantaine de pays présents à Londres puissent «rentrer chez eux». Le groupe de travail assure qu’il continuera «à évaluer la situation quotidiennement en vue d’achever la répartition des places restantes du quota de boxe de Tokyo 2020 en mai et en juin».

Publicité
Publicité

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a mis le pays sous confinement à partir de vendredi 20 mars, 6 heures du matin. Pour finalement annoncer un couvre-feu, à compter de lundi 23 mars, 20 heures. Comment se protéger ? Comment la situation évolue-t-elle à travers le pays ? Comment réagissent les Mauriciens ?  Voici notre dossier sur lexpress.mu

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x