Dengue: l’épidémie progresse à la vitesse grand V à l’île sœur

Avec le soutien de
253 nouveaux cas de dengue ont été confirmés, soit un total de plus de 1 200 cas depuis le début de l’année.

253 nouveaux cas de dengue ont été confirmés, soit un total de plus de 1 200 cas depuis le début de l’année.

Alors qu’à hier, mardi 17 mars, le ministère de la Santé faisait état de 15 cas de dengue à Maurice, la situation est préoccupante à La Réunion. Selon les médias de l’île sœur, du 2 au 8 mars 2020, 253 nouveaux cas de dengue ont été confirmés, soit un total de plus de 1 200 cas depuis le début de l’année.

L’épidémie se propage ainsi rapidement, avec des passages aux urgences et des hospitalisations toujours en augmentation. Qui plus est, plusieurs cas de dengue secondaire (NdlR, personnes touchées une deuxième fois par la dengue) ont également été recensés.

Les autorités rappellent à l’ensemble des Réunionnais l’importance de se protéger des piqûres de moustiques et de continuer à se protéger pour ne pas contaminer son entourage (répulsifs, diffuseurs, vêtements couvrants, moustiquaires).

Par ailleurs, en en ce qu’il s’agit du Covid-19, selon les derniers décomptes opérés par les agences régionales de santé en Outre-mer, on dénombre en date du 17 mars, 3 cas confirmés à Mayotte, 12 cas à la Réunion et 27 cas en Guadeloupe soit 9 personnes de plus par rapport à la veille.

Pour rappel, le vecteur de la dengue est un moustique de la famille des Aedes, principalement Aedes ægypti, mais aussi d’autres espèces comme Aedes albopictus. Seules les femelles des moustiques transmettent la maladie. Elles s’infectent en piquant un homme porteur du virus qu’elles inoculent ensuite à d'autres humains.

Contrairement aux moustiques vecteurs du paludisme, les Aedes : piquent le jour, volent en faisant peu de bruit, alors que leur piqûre est perceptible et provoque une inflammation locale.

Ils vivent aussi bien dans les zones rurales que périurbaines et urbaines et se reproduisent dans des endroits contenant de l’eau stagnante comme les vieux pneus ou les bidons abandonnés, les trous d’arbre, les citernes, les jarres en terre cuite…

La dengue sévit soit de façon endémique (toute l’année), soit par épidémies souvent explosives.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x