Covid-19: Sushmita Sen ne sera pas à Maurice le 24 mars

Avec le soutien de
Sushmita Sen est mère de deux filles qu’elle a adoptées en 2000 et 2010 respectivement.

Sushmita Sen est mère de deux filles qu’elle a adoptées en 2000 et 2010 respectivement.

La manifestation affichait presque complet. Sushmita Sen devait être l’invitée d’honneur d’une demi-journée d’activités, prévue le mardi 24 mars, au centre de conférences Swami Vivekanada. Mais pandémie de Covid-19 oblige, l’actrice et mannequin ne sera pas au rendez-vous. 

Shailen Sookha de SpelMedia, l’un des organisateurs de la manifestation, explique que «le bien-être de la population passe avant tout». Il affirme que «500 places» avaient déjà trouvé preneurs. Et qu’il n’en restait plus que «50 disponibles». 

Cette conférence – à Rs 10 500 la place – principalement destinée aux entreprises, avait aussi admis quelques particuliers ayant exprimé leur intérêt. Mais il n’est pas question de faire courir de risques ni à l’artiste ni au public, affirme l’organisateur. «L’événement n’est pas annulé, mais reporté». Nous ferons le point dans un mois, précise-t-il. Il promet : «We will make it happen.» 

Soutien aux petits… défavorisés 

La manifestation était axée sur le thème «Inspired leadership-A woman’s perspective». Initialement, le 24 mars, de 12 h 30 à 18 h 30, une série d’intervenants devaient se succéder. L’invitée d’honneur Sushmita Sen devait partager son expérience de femmes d’affaires, d’ambassadrice de marques prestigieuses, mais aussi de femme ayant fait le choix d’être mère. C’est en mère célibataire que la Miss Universe 1994 a choisi d’adopter et d’élever deux filles : Renée, en 2000, et Alisah en 2010. Depuis 2009, Sushmita Sen a créé la fondation « I Am», dont le but est l’empowerment des filles et le soutien à des enfants défavorisés. 

En Inde, à hier, 115 cas de Covid-19 ont été confirmés et deux décès avaient été enregistrés. C’est au Maharastra qu’il y a le plus grand nombre de cas actuellement. Le chef ministre de Delhi, Arvind Kejriwal, a demandé l’annulation de tout rassemblement public de plus de 50 personnes. Toutes les salles de sport, les boîtes de nuit, les spas et les marchés hebdomadaires sont fermés jusqu’au 31 mars. 

Arvind Kejriwal a même demandé à ceux qui pouvaient renvoyer les mariages de le faire. En outre, il a été ordonné que les centres commerciaux soient désinfectés quotidiennement et que du désinfectant pour les mains soit disposé à la fois à l’entrée principale du centre commerciale et à l’entrée des magasins. Dès le 11 mars, l’Inde avait déjà suspendu tous les visas d’entrée sur son territoire et ce jusqu’au 15 avril. Cette mesure – qui est en vigueur depuis le vendredi 13 mars – fait exception des visas diplomatiques. Les facilités de voyage sans visa accordées aux détenteurs de la carte Overseas Citizen of India sont également suspendues jusqu’au 15 avril.

Publicité
Publicité

Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a mis le pays sous confinement à partir de vendredi 20 mars, 6 heures du matin. Pour finalement annoncer un couvre-feu, à compter de lundi 23 mars, 20 heures, jusqu'au jeudi 2 avril, 20 heures. Comment se protéger ? Comment la situation évolue-t-elle à travers le pays ? Comment réagissent les Mauriciens ?  Voici notre dossier sur lexpress.mu

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés